Comment revamper sa routine


revamper son menu cruOui, oui, ça y est! La prochaine salade verte que vous voyez... n'a qu'à bien se tenir, tiens! Vous sentez la révolution qui guette. Non, mais, vous en avez raz-le-pompon!

Que vous soyez un amateur d'alimentation vivante depuis longtemps et que vous ressentiez le besoin de varier votre menu, ou encore, que vous soyez tout nouveau en alimentation vivante et que vous ne disposiez pas d'un répertoire de recettes suffisamment étendu pour vos besoins, le problème est le même: vous n'en pouvez plus de manger constamment les mêmes repas crus.

Il est normal de trouver nos menus monotones, ennuyeux et répétitifs de temps à autre. Ça nous insuffle le désir de brasser la baraque un peu, de changer de rythme, d'essayer du nouveau. La routine, hé bien, ça peut devenir... Prévisible. Ennuyeux. Non-inspirant.

Le secret, ce n'est pas de tout changer tout le temps. Par contre, quelques petites nouveautés, ici et là, faites régulièrement, peuvent faire toute la différence et insuffler un vent de fraîcheur à une routine alimentaire devenue monotone. Voici comment.

Changez votre repas du matin — Au lieu de votre usuel smoothie vert, faites un jus vert. Ou consommez une salade. Ou essayez un pain déshydraté, garni de beurre d'amande et de rondelles de banane. Voilà, mine de rien, le bon vieux sandwich au beurre de peanut (en bon québécois) réinventé, réinspiré, version crue. Même chose pour le repas du midi, et celui du soir. Considérez les alternatives à votre habituel. Ça ne vous donne pas des idées?

Revoyez votre menu de fond en comble — Trouver de 5 à 7 idées de menu pour chaque repas. Au total, vous aurez toute une semaine de repas variés, et sans répétition. Pensez aussi à quelques idées de collations et un ou deux desserts, si le coeur vous en dit. En pensant à ce nouveau menu, écoutez votre corps quant aux ingrédients qu'il aimerait que vous incluiez dans ces menus.  Il y a fort à parier que, au fur et à mesure que vous vous libérerez de votre charge toxique en consommant de plus en plus d'aliments crus et vivants, vos goûts et vos inclinaisons alimentaires changeront, un peu ou beaucoup. Prenez le temps de vraiment prendre note de ces nouvelles données: elles seront la base de votre nouvelle alimentation revampée, améliorée et différente.

Misez sur la simplicité — Pendant que vous êtes à revoir votre menu hebdomadaire, pourquoi ne pas regarder s'il n'est pas trop complexe? Parfois, nous voyons des montagnes là où il n'en existe pas, et rendons complexes des choses qui n'ont pas à l'être. Des repas simples, rapides et délicieux sont tout aussi satisfaisants nutritivement, émotionnellement et intellectuellement que des repas complexes. Parce que vous ne gaspillez pas votre énergie à concevoir des menus complexes, cette énergie peut aller à varier davantage des menus simples. Logique, non?

Ajoutez de la souplesse — Il faut veiller à ne pas être trop rigide non plus dans notre alimentation. Peu importe les raisons qui nous motivent intellectuellement, physiquement ou émotionnellement à manger selon telle ou telle philosophie, le corps a ses raisons que la raison ignore! Il est donc bon de briser le moule une fois de temps en temps et de se permettre certains « écarts » [qu'il ne faut surtout pas voir ainsi... autre sujet pour un autre article!]. Alors, incluez dans votre Alimentation vivante équilibrée et bien planifiée, quelques ingrédients, ou quelques plats, ou encore quelques gâteries... Appelons-les des extravagances. Un p'tit quelque chose pour briser la routine, pour stimuler vos sens, pour vous donner l'impression de vous gâter. C'est en se privant continuellement pour atteindre quelqu'idéal alimentaire que plusieurs créent des routines rigides, astreignantes et finalement, qu'ils trébuchent... ou se plantent carrément, et abandonnent tout.

Soyez aventurier — Regardez la section fruits et légumes de votre marché préféré. Il y a sûrement quelques-uns de ses figurants que vous ne consommez pas régulièrement, ou que vous n'avez peut-être jamais essayés. Voilà un autre moyen de briser la routine. Fixez-vous l'objectif d'essayer un nouvel aliment (légume, fruit, algue, qui sait!) par mois, ou deux.

Mangez selon les saisons — Rien de plus facile pour varier les repas crus que de manger selon les saisons. Puisque les productions varient selon le temps de l'année, à certains moments vous consommerez plus de verdures sauvages, à d'autres plus de légumes-racines, et d'autres encore, plus de légumes du potager.

L'art de varier sa salade — Maintenant, quoi faire de l'ordinaire, routinière, répétitive et omni-présente salade verte? Comment varier un tel plat? L'erreur que plusieurs font consiste à tout mettre dans un grand bol. TOUT. La salade résultante contient une multitude d'ingrédients, fournit abondamment de tout, est nourrissante, offre des textures variées... Et elle se ressemble toujours d'un jour à l'autre! Difficile de varier une telle complexité. Pensez plutôt à n'inclure que quelques ingrédients, bien choisis, dans chacune de vos salades. Essayez ceci: débuter avec un généreux lit d'une sorte de verdure (une seule, hein!). Ajouter un ou deux légumes ou fruits juteux (ça remplace la vinaigrette!). Ensuite, un autre légume au goût plus prononcé (oignon, échalote, oignon vert, etc.) ou plus croustillant (carotte, betterave, fenouil, etc.). Et, peut-être, une seule fine herbe, hachée finement, ajoutée soit en garniture, ou mélangée aux verdures. Voilà! Une belle salade simple, qu'on peut varier à l'infini, parce qu'elle ne contient que quelques ingrédients. On peut lui ajouter des noix et graines, de l'avocat ou de la vinaigrette, si on le désire. Pour plus d'idées, lisez Variez votre salade: c'est simple!

Cultivez une faim de loup — Non, je ne veux pas que vous creviez littéralement de faim. Mais parfois, notre surabondance alimentaire fait en sorte que notre corps, et nos papilles gustatives, prennent la nourriture pour acquise. Attendez d'avoir vraiment faim, l'estomac dans les talons, de temps à autre. Ça remet les pendules à l'heure! Ou encore, vous pouvez pousser l'aventure un peu plus loin avec un jeûne de 24 heures. Le simple bol de salade verte a l'air tellement appétissant après ça.

Je pourrais en parler encore pendant un bon moment, mais vous comprenez l'idée. Vous avez, ci-dessus, les grandes lignes de ce qu'il vous faut faire pour revamper vos menus crus. Lorsque vous manquez carrément d'inspiration et que plus rien ne vous tente, quelques ajustements mineurs, une ou deux additions savoureuses, et vous revoilà en amour avec votre alimentation vivante. Tout simplement!

Bises revampées,

Sheryl-Anne xx

Commentaires   

#1 pauline pelletier 23-02-2011 14:09
oui,Sheryl-Anne,
j'ai déjà amélioré,ou changé ma salade.
J'ai ajouté arugula,quelque fois cresson de fontaine,et laitue trévisse rouge et j'ajoute aussi des fèves germées et des germinations que je prépare,soit fénugrec que j'aime bien trèfle,lentille s etc.Je prépare tous les jours de la germination.Je crois que j'ai suffisamment de protéines et minéreaux.Youpp i j'ai de l'énergie.Bises xx Pauline