Comment organiser des stations crues dans votre cuisine

stations cruesComment est organisée votre cuisine présentement? Jetez-y un coup d'oeil rapide, si vous n'êtes pas en mesure de la visualiser de mémoire. Si vous avez une cuisine « traditionnelle » (où les repas sont cuisinés, au lieu de crusinés), je devine que les poêlons sont dans une armoire ou un tiroir près de cuisinière. Les spatules, les huiles de cuisson et les assaisonnements sont dans une armoire près de cuisinière. Le lave-vaisselle et son savon sont près de l'évier, avec du savon liquide pour faire la vaisselle à la main tout près, sinon sur le bord de l'évier.

Pourquoi est-ce que nous plaçons tous les choses ainsi? Parce que c'est plus efficace, et qu'en disposant les choses ainsi, nous marchons moins, réduisant ainsi l'effort à consentir pour préparer un repas. C'est plus pratique de cette façon, tout simplement!

Si vous souhaitez connaître le succès en alimentation vivante, vous devez impérativement faire la même chose: votre cuisine doit être pensée en fonction du travail spécifique à consentir afin d'avoir des repas crus. Il faut que les éléments utilisés soient placés de façon pratique pour l'alimentation vivante.

Imaginez faire cuire un gâteau dans une cuisine où...

  • le réfrigérateur est dans un coin de la cuisine (vous devez aller y chercher oeufs, lait, beurre)

  • le garde-manger dans un autre coin de votre cuisine (vous devez aller y chercher farine, levure chimique, assaisonnements)

  • l'armoire à moules et casseroles est à l'autre bout de la cuisine (vous devez aller y chercher le moule)

  • le mélangeur est au fond d'une armoire (vous devez vider tout son contenu pour rejoindre l'appareil)

  • le bol dans lequel battre la pâte à gâteau est dans une autre armoire

  • le fouet, les batteurs et les spatules sont dans un tiroir... encore ailleurs

  • le four est situé environ au milieu de tout ceci

Imaginez que vous devez faire des aller-retours entre tous ces éléments pour obtenir un gâteau... Vous aurez marché 1 km (je sais, j'exagère !) par le temps que le gâteau est dans le four! Vous êtes épuisé. Vous vous dites : « C'est bien compliqué et long faire un gâteau! » En fait, si la cuisine est sans organisation fonctionnelle, il est vrai que faire un gâteau peut paraître comme toute une entreprise. Mais, si la cuisine est mieux organisée, le même gâteau paraît beaucoup plus facile à préparer, tout simplement parce que vous aurez moins de marche à faire d'un élément à l'autre, et moins de portes à ouvrir et à fermer pour trouver chaque ustensile ou ingrédient.

La conclusion? Il faut organiser votre cuisine en fonction des tâches que vous accomplissez régulièrement quand vous préparez vos repas quotidiens. Ici, je me concentrerai exclusivement sur les repas en alimentation vivante et les tâches qui y reviennent régulièrement. Il est essentiel de faire cette réflexion, si vous voulez faciliter votre succès en alimentation vivante. Si votre cuisine n'est pas organisée dans le sens de vos objectifs-santé en alimentation vivante, les chances de réussir à l'intégrer à votre style de vie santé diminuent grandement. C'est comme se mettre sciemment les bâtons dans les roues.

Donc, de la même façon que la cuisine de la plupart des gens est pensée en fonction de cuire, laver, et réfrigérer des mets cuits, repensons ensemble votre cuisine actuelle en fonction de l'alimentation vivante. Quelques ajustements sont nécessaires pour la rendre pratique et efficace.

Comment procéder?

1) Dressez une liste de ce que vous préparez actuellement de façon régulière dans votre alimentation vivante: salades, smoothies, jus, mets déshydratés, etc.

2) Dressez une liste de ce que vous devez préparer régulièrement de cuit, si nécessaire.

3) Dresser une liste de ce que vous aimeriez préparer régulièrement en alimentation vivante, si vous aviez le temps, l'énergie ou l'inspiration.

Ensuite, asseyez-vous dans un coin de la cuisine où vous avez une vue d'ensemble de la pièce, et regardez vos trois listes en tentant de voir où pourrait être préparé chaque type de plats sur votre liste, en tenant compte des aspects mentionnés ci-dessous, et de toute autre considération qui vous vient à l'esprit. Créez-vous ainsi des stations pour tout ce que vous préparez régulièrement. Si cela vous aide, vous pouvez dessiner un plan de votre cuisine, à l'échelle, sur du papier quadrillé, et y dessiner vos diverses stations, crues et cuites. C'est pas mal plus facile de déplacer les stations sur papier!

Suggestions de stations crues à inclure dans vos plans:

  • smoothies
  • extraction de jus
  • salades
  • germination
  • déshydratation
  • robot culinaire

Comment penser une station crue

Lorsque vous êtes à imaginer où ira chaque station crue, il est utile de réfléchir à trois éléments également importants:

L'emplacement — Les facteurs les plus importants à considérer lorsque vous pensez à l'emplacement sont, entre autres, la fréquence où vous aurez à préparer ce type de repas, la nécessité d'avoir accès à une prise électrique, et la nécessité d'avoir accès à de l'eau.

Les ingrédients — Les facteurs les plus importants à considérer lorsque vous pensez aux ingrédients sont, entre autres, le genre d'ingrédients nécessaires (réfrigérés, congelés, à température de la pièce), la fréquence à laquelle vous utiliserez ces ingrédients, et le besoin d'être près de l'évier ou du réfrigérateur.

L'équipement — Les facteurs les plus importants à considérer lorsque vous pensez à l'équipement sont, entre autres, le genre d'appareil culinaire dont vous aurez besoin, les accessoires ou les ustensils nécessaires à son fonctionnement, et la nécessité d'avoir à portée de la main des bols, des verres, des pots ou tout autre type de contenant.

Considérations générales

Crusiner en couple demande plus d'espace!En plus des trois éléments ci-dessus, il vous faut penser aux questions logistiques suivantes:

1) Est-ce que la station est utilisée par une ou par plusieurs personnes (plusieurs personnes en même temps ou plusieurs personnes mais à des moments différents)?

2) Quelles sont mes préférences personnelles et celles des autres avec qui je partage la cuisine?

3) Ai-je besoin de faire des achats pour une ou des stations crues?

4) Comment me simplifier la vie autant que possible au sein de chaque station crue?

5) L'aspect esthétique est-il important pour moi? Et si oui, comment faire en sorte que mes stations crues soient pratiques et jolies?

Il peut sembler complexe de penser ainsi, mais en fait, c'est assez simple. Allez-y une station à la fois. Il n'est pas obligatoire de tout faire du même coup. Et si ce que vous établissez comme plan ne fonctionne pas, vous pouvez toujours réorganiser. Ce n'est pas coulé dans le roc.

Mes stations crues

Je vous donne ici un petit aperçu de ce que contiennent les stations crues de ma Crusine Santé. Cette organisation fonctionne bien pour moi, et j'ai des années d'expérience sous la ceinture. Je privilégie l'efficacité et l'ordre, et j'équilibre ceci avec le partage du minuscule espace-cuisine avec un cuitivore [quelqu'un qui mange cuit!]. Ce que je décris comme organisation n'est certes pas un idéal à copier impérativement: je partage dans le but de vous inspirer et de vous donner une idée de ce qui fonctionne. Mais si vous ne le sentez pas... c'est correct aussi.

Station mélangeur

smoothieC'est la station principale, le pivot, de ma Crusine Santé. Ici, trône en permanence mon mélangeur (Vitamix) et, par périodes, il partage son espace-comptoir avec un extracteur à jus (Green Star). Le mélangeur sert pour les smoothies, mais aussi pour les soupes (mon repas du midi habituel) et pour les vinaigrettes, sauces et trempettes. Je m'en sers souvent plusieurs fois par jour et donc, naturellement, il est toujours sur le comptoir.

Puisque je ne fais pas des jus verts à tous les jours, cet appareil volumineux n'est pas toujours sur le comptoir, bien qu'il ait sa place, à côté du mélangeur. Il faut dire que j'aime les comptoirs dégagés, alors j'ai tendance à ranger plus que la plupart des gens...

Ma Station mélangeur est près de l'évier et d'une prise de courant. J'ai une planche à découper et un bon couteau à portée de main, ainsi que le bac de compost, afin de pouvoir laver, découper et disposer des morceaux non consommables rapidement. Les fruits sont sur le comptoir, dans de beaux paniers d'osier, et les légumes-feuilles, au frigo. Les verres et les pots (pour mettre le surplus de smoothie, jus, soupe, ou autre) sont aussi tout près, dans une armoire.

Je n'utilise pas de suppléments ni de noix/graines de façon habituelle dans mes smoothies. Mais si vous aimez en utiliser, vous, c'est dans ce coin (peut-être dans une armoire ou une jolie boîte sur le comptoir) que je les mettrais.

Mon robot culinaire (Cuisinart) sert environ une fois par semaine, lorsque je prépare mon pâté de noix/graines ou un fromage. Le reste du temps, il est rangé dans une grande armoire (avec le déshydrateur, voir plus bas). Il est vite sorti dès que j'en ai besoin. Je l'amène généralement près de ma Station mélangeur, où j'ai un espace pour lui (qu'il partage avec l'extracteur à jus ou, si je veux les deux appareils sur le comptoir en même temps, je les mets un à côté de l'autre). Si vous utilisez votre robot culinaire plus fréquemment, il devrait y avoir un espace pour lui seul sur le comptoir, ainsi que les accessoires et ustensiles appropriés dans une armoire tout près. Je conserve les accessoires du robot culinaire (diverses lames et bols) dans l'armoire près de ma Station mélangeur.

Station salade

SaladesJe pourrais appeler cet espace, la Station création et préparation de repas et de salades, mais c'est trop long. Ici, j'ai besoin d'espace, alors c'est dégagé. En fait, c'est juste à côté de la Station mélangeur. Alors, j'utilise ma planche à découper et mon couteau, ainsi que le bac à compost. Si j'ai une vinaigrette ou sauce qui nécessite l'utilisation du mélangeur, il est tout près.

Les huiles, les vinaigres et les assaisonnements secs sont dans une armoire, à portée de main. J'utilise souvent des agrumes pour mes vinaigrettes, alors il y en a toujours sur le comptoir, avec le presse-agrume (dans l'armoire).

Je conserve au frigo un éventail de noix et de graines, trempées et déshydratées, souvent assaisonnées, que je sors en même temps que tous mes ingrédients pour la salade, au début des préparatifs. Je range tout ce qui n'a pas servi à la fin, m'évitant ainsi des allers-retours inutiles entre le frigo et ma Station salade.

Station germination

Station germinationLes graines germées font partie intégrante d'une Alimentation vivante équilibrée et variée. Ce qui m'étonne beaucoup, c'est que si peu de gens en font eux-mêmes. C'est si simple, pourtant. Un article décrit la marche à suivre ici.

Pour ma part, j'utilise un germoir automatique, qui a son coin près de l'évier. Mais, lorsque j'utilisais des pots de verre, ce n'était guère plus compliqué: l'espace requis est minime. Il faut s'assurer d'avoir dans un même coin, l'équipement de germination (soit le germoir, soit des pots de verre, des élastiques et de la moustiquaire) et avoir accès facilement à l'évier. On peut se servir d'un égouttoir, lorsqu'on germe en utilisant des pots de verre, ou si on est vraiment à court d'espace, un grand bol dans lequel on appuie les uns sur les autres les pots de verre l'ouverture vers le bas. Ça ne prend pas beaucoup de place.

Les graines à germer sont dans une armoire ou le garde-manger (dans mon cas). Je préfèrais transférer mes graines germées dans des pots propres pour prolonger la conservation (au frigo). Mais vous pourriez tout autant simplement mettre les couvercles des pots de verre lorsque les graines germées seront prêtes à la réfrigération. Avec un germoir automatique, il faut prévoir des contenants appropriés pour accueillir la récolte. D'une façon ou d'une autre, ce matériel est conservé dans une armoire à portée de main. Voilà: la Station germination est prête à opérer.

Station déshydratation

Station déshydratationPuisque que je l'utilise moins au quotidien, ma Station déshydratation se trouve en retrait du centre d'activité de la cuisine. Comme je suis seule chez moi à manger cru et que je ne mange pas de grandes quantités de déshydraté de toute façon, mes déshydrateurs (Excalibur) sont remplis et fonctionnels très épisodiquement. Le reste du temps, ils ne font rien. Donc, je les range dans une grande armoire. Celle-ci est près d'un bout de comptoir qui reçoit les déshydrateurs lorsqu'ils sont sortis (et donc, un espace où il y a une prise électrique). Les feuilles anti-adhésives, les plateaux qui ne servent pas et des contenants pour recevoir le produit de mes efforts de déshydratation sont conservés dans la grande armoire. Les déshydrateurs pourraient facilement restés sortis, sur ce bout de comptoir (puisqu'il sert peu autrement). Mais je préfère avoir des comptoirs libres (et j'ai des chats curieux!), alors je range ce qui ne sert pas dans l'immédiat.

L'important pour la Station déshydratation, c'est d'avoir beaucoup d'espace, parce que les plateaux de déshydratation occupent rapidement tout l'espace comptoir lorsqu'on prépare une bonne quantité de mets déshydratés. Il faut aussi penser à la circulation d'air et à avoir des surfaces faciles à nettoyer et qui ne tachent pas: l'air expulsé du déshydrateur contient une certaine humidité, qui abîmerait une tapisserie, par exemple.

Une dernière note au sujet de mon organisation: je réfrigère les noix et les graines déshydratées afin d'en prolonger la conservation. En fait, je réfrigère aussi mes pains, mes craquelins et toute autre préparation déshydratée que je fais, dans le même but. Je précise ceci parce que, autrement, les noix et les graines, ainsi que les aliments déshydratés pourraient se retrouver plus près des stations crues ou dans un garde-manger.

Les enfants aiment crusiner, eux aussi!Et finalement, si vous avez des enfants que vous voulez amener à manger plus de cru, aménagez une Station enfant. Un coin où ils peuvent créer eux-mêmes des petits plats crus, un coin à leur portée, avec peut-être un marche-pied, et bien sûr, un espace pour le parent qui supervise les opérations.

Alors voilà mes stations crues. J'espère que ceci vous inspire pour organiser les vôtres et que vous aurez autant de plaisir à les créer que j'en ai eu à vous les décrire. Il est vraiment important et utile de prendre le temps de penser votre cuisine de telle sorte qu'elle maximise vos efforts à intégrer l'alimentation vivante à votre style de vie santé. Ce temps passé à créer et aménager ces espaces vous sera rendu au centuple, par votre santé resplendissante, votre vitalité accrue et votre plaisir renouvelé à manger cru.

Bises stationnées,

Sheryl-Anne xx 


Audio-blogue

Si vous préférez m'entendre plutôt que de me lire, veuillez télécharger votre copie du fichier audio en CLIQUANT ICI.

Astuce de coach: Avec ces fichiers audio que je vous offre gratuitement, constituez-vous une Bibliothèque audio crue (une collection de fichiers audio autour du thème de l'alimentation vivante) que vous sauvegarderez sur un lecteur de fichiers mp3 (du genre iPod). C'est une excellente astuce pour rester motivé et inspiré tout au long de votre cheminement: écoutez-les en auto, lorsque vous prenez une marche ou en accomplissant les tâches ménagères. C'est comme m'avoir comme coach personnelle à vos côtés, au quotidien!


Commentaires   

#1 Patricia 22-09-2012 03:38
Merci beaucoup chère Sheryl, pour cet article très encourageant (comme toujours) j'ai aussi pensé pratique/cru quand j'ai aménagé ma cuisine mais ce que je tenais à vous dire c'est que,étant seule (comme moi) à manger cru, je vous sens encore plus proche. Ca va m'aider à être plus vigilente et ferme pour ne pas me laisser "ramollir" par mes hommes.
J'ai tendance les week end à déroger à mes bonnes habitudes...
Merci encore pour tous vos "petits" mails plein de soleil et d'énergie
je vous envoie plein de soleil du sud de la france
Bises citronnées
J'habite au dessus de Menton, région à citrons et olives...
à bientôt
#2 Ginette Lefort 22-09-2012 05:53
Bonjour Sheryl-Anne,

Votre article tombe bien, je suis à réorganiser des secteus de rangement dans ma cuisine....Merc i beaucoup.
Ginette
#3 Thérèse 25-03-2017 12:28
Bonjour Sheryl, très contente de voir aussi que vous êtes la seule à manger cru. Ça m'encourage. Mais comment vous faites tout? Je retombe dans le cuit à tout moment et je me rends tellement compte de la différence. Vous faites repas cuit et cru tout les jour ou je me trompe?!
#4 CrusineSanté 26-03-2017 11:18
Bonjour Thérèse, Merci pour vos gentils commentaires. Je ne cuisine pas de repas cuits, seulement du cru. Lorsqu'il y a un manque de motivation à se tenir aux objectifs, ou à ce qui est mieux pour le corps, souvent le problème n'est pas la bouffe. Ça peut être un problème d'organisation (comme cet article aide à résoudre) ou un manque de motivation profonde. La section Croissance personnelle a beaucoup d'articles qui aide à ce niveau. xx