Maximisez les bienfaits de vos menus crus

Menu hebdoVous explorez le monde de l'alimentation vivante depuis peu? Vous avez peut-être consommé quelques repas crus. Vous avez peut-être visité un restaurant cru. Ou encore, vous avez préparé à la maison quelques jus verts, bu un smoothie vert ou deux.

Oh! Que vous aimé ça! Et, les bienfaits! Ouf! Vous commencez à vraiment sentir que manger de cette façon, des végétaux crus et vivants, c'est vraiment porteur d'immenses bienfaits.

Vous en voulez plus: décidément, vous êtes prêt à passer au prochain niveau.

Voici quelques suggestions bien terre-à-terre, pratico-pratiques comme j'aime dire, pour planifier des menus crus qui vous conviennent vraiment, des repas crus, ou avec une bonne proportion d'aliments crus et vivants, repas qui cadrent bien avec vos goûts et avec votre style de vie.

1) Graduellement — Commencez en douce en planifiant un menu entre 50% et 75% cru, pendant quelques semaines, voire tout un mois. Ceci donne une chance à votre organisme de s'adapter tranquillement, sans avoir à vivre la forte détoxification qui peut résulter d'un changement radical d'alimentation. Augmentez graduellement la proportion d'alimentation vivante dans vos menus jusqu'à atteindre le niveau que vous désirez à long terme.

2) Simplicité — Achetez des végétaux frais, et si possible mûrs et de culture biologique. Pensez à intégrer tranquillement des éléments de chacun des groupes alimentaires crus tout en visant comme objectif final une Alimentation vivante équilibrée pour récolter tous les bienfaits de manger cru à long terme: énergie, bien-être, santé et longévité.

3) Suppléments — Si vous n'avez que très peu (ou pas du tout!) de connaissances en nutrition, ou que vous êtes du genre à vous inquiéter facilement, n'hésitez pas à vous procurer un ou deux bons suppléments verts, préparés à partir d'ingrédients entiers. Ceux-ci vous aideront à « combler les vides nutritionnels » en attendant que vous soyez habile à créer des menus crus équilibrés du point de vue nutritif. Vous éviterez ainsi les carences et toutes leurs conséquences. De plus, vous pourrez ainsi faire vos aventures crulinaires en toute tranquilité d'esprit, sachant que vos besoins nutritionnels sont comblés.

4) Réalité — Il est intéressant (et rassurant) de faire un bilan de santé complet avant de commencer tout changement de style de vie, ce qui inclut un changement d'alimentation. Vous saurez avec précision où vous vous situez présentement, et vous pourrez prendre des décisions beaucoup plus éclairées par rapport à vos choix alimentaires en basant celles-ci sur la réalité de votre état de santé actuel. Si vous savez que vous êtes déficient en partant, par exemple, vous veillerez à inclure tout particulièrement des aliments (ou suppléments, au besoin) qui comblent ces carences. Et, ça vous évitera d'imputer à l'alimentation vivante des problèmes qui découlent de votre précédente façon de vous alimenter, remettant ainsi les pendules à l'heure juste.

5) Apprentissage — Recherchez activement de l'information de qualité auprès de divers experts reconnus en alimentation vivante. Ne vous limitez pas à un ou deux points de vue. Pondérez toujours ce que vous apprenez avec votre expérience personnelle. Le domaine de la nutrition est en constante évolution. Vous verrez, ce ne sont pas les points de vue divergents qui manquent dans le domaine de l'alimentation. Mais, comme dans tout le reste, le gros bon sens est indémodable, impérissable et inaltérable. Il reste votre meilleur guide dans vos aventures crulinaires.

6) Perspectives — Considérez aussi les informations pertinentes, applicables à l'alimentation vivante, tirées d'autres sources comme, par exemple, des experts en alimentation santé, en végétarisme/végétalisme, en nutrition, en style de vie santé. En combinant l'information de toutes ces sources, vous aurez un bassin de connaissances beaucoup plus solides et fiables, et vous serez plus confiant dans vos choix alimentaires. Vous gagnez à considérer plus d'une perspective.

7) Créativité — Lorsque vous aurez acquis un peu d'expérience et lorsque vous en aurez envie, prenez le temps de prévoir des menus crus pour diverses occasions: voyage à l'étranger, visite en famille, camping, réception avec les collègues de travail, etc. Prévoir ce genre de situations d'avance vous évite énormément de stress et de travail de dernière minute. Utilisez votre créativité pour voir toutes les opportunités que chacune de ces situations vous offre.

Et, une dernière suggestion bonus:

8) Flexibilité — Si vous constatez qu'un menu ne fonctionne tout simplement pas pour vous, soit parce que vous n'obtenez pas les résultats que vous recherchez, soit parce qu'il ne vous plaît pas « gustativement parlant », soit parce qu'il ne cadre pas avec votre style de vie, n'hésitez surtout pas à le revoir, à le modifier, à trouver autre chose. Ce n'est pas parce qu'un plan ne fonctionne pas que toute l'alimentation vivante n'est pas pour vous...

Vous aurez des préférences, vous verrez. Vous aurez aussi tendance à faire et refaire les mêmes choses de façon routinière (que ça fonctionne ou pas). Tout ça, c'est normal. Soyez à l'écoute de la rétroaction que vous recevez de votre corps, de votre coeur, de votre tête. Voilà des grands experts que vous pouvez consulter 24h/24, 365 jours par année, et qui ne coûtent rien en plus. Ça vaut la peine de tendre l'oreille, et d'écouter ce qu'ils ont à vous dire. Et si vous vous y sentez poussé, écoutez la voix spirituelle aussi: en alimentation vivante, elle devient vibrante et en a souvent beaucoup à dire.

Mon approche

Je suis fervente promotrice de la personnalisation de l'alimentation vivante. Pour ce faire, je vous encourage à renouer avec votre sagesse intérieure, à écouter attentivement ce qu'elle vous dit, puis à mettre en application (le plus important!).

Ensuite, je m'efforce de faire connaître les quelques principes d'une Alimentation vivante équilibrée, principes universellement reconnus par les experts en alimentation vivante. Je suis toujours à l'écoute de ce qui se développe en science nutritionnelle, basant ainsi toute l'information que je partage sur du solide.

Finalement, j'aime rappeler à tous que nous sommes humains: la perfection n'est pas de ce monde. C'est important d'aimer ce que nous mangeons: c'est la base. Pour le reste, les erreurs, les détours, les chutes et rechutes, tout ça, ça fait partie de la beauté du cheminement en alimentation vivante. La beauté d'apprendre à nous aimer tels que nous sommes, à nous connaître et à vivre sans rigidité [J'ai une sainte horreur des carcans!].

Ce qui risque de se produire

C'est presqu'un fait avéré que vous allez dévier de votre planification de menu, et que vous allez en vivre les conséquences, le plus souvent désagréables. Mais, parfois, ces écarts mènent à la découverte de nouvelles combinaisons d'aliments, à de nouvelles proportions, ou à de nouveaux horaires de manger... Bref, il est possible que ce ne soit pas un total désastre. N'est-ce pas merveilleux de savoir que même lorsque vous déviez de votre planification de menu, il y a le potentiel que du positif en ressorte?

Acceptez pleinement qu'il y aura, de temps à autre, déviation. Parfois, c'est la seule façon d'apprendre une leçon indispensable, leçon impossible à recevoir d'autre façon. C'est expérientiel l'alimentation vivante! Plus vous en apprendrez sur vous-même, plus vous pourrez peaufiner vos planifications de menus crus et plus vous en retirerez de bienfaits: énergie débordante, bien-être intégral, clarté mentale exceptionnelle, santé éclatante, humeur radieuse, exceptionnelle longévité, et j'en passe!

Je vous encourage (vivement!), à prendre un peu de votre précieux temps pour mettre à l'épreuve ces suggestions. Vous verrez, le faire vous aidera puissamment à rester bien aligné avec vos objectifs-santé. Et, plus vous progresserez le long de votre chemin en alimentation vivante, plus vous découvrirez quels aliments, quels mets, quelles combinaisons vous conviennent le mieux, et ce qui soutient à long terme le plus positivement votre style de vie santé.

Bises bienfaisantes,
Sheryl-Anne xx