L'hiver cru - 2e partie: Faites vos provisions

achatsJe regarde mes derniers achats à l'épicerie: légumes-racines de diverses formes et couleurs, et de la verdure, beaucoup de verdure. Ce que je mange l'hiver est très différent de ce que je mange l'été. En fait, c'est très normal, même chez les cuitivores (ceux qui mangent cuit): qui mange un ragoût de pattes de cochons en pleine canicule?

Il est naturel que notre alimentation varie selon les saisons. « C'est bien beau, Sheryl-Anne, je sais tout ça. Mais qu'est-ce que je vais bien manger? Il n'y a rien de frais! Tout à l'air si... si... » Ah oui! C'est vrai que durant la saison froide, les végétaux crus à l'épicerie nous viennent de plus en plus loin: ils ont été cueillis très verts, immatures, et nous sont expédiés dans des conditions plus ou moins idéales. Oui, c'est la réalité.

Pour manger 100% local tout le temps, et si ceci veut aussi dire 100% cru, alors vous n'aurez d'autre alternative que de déménager là où il fait chaud à longueur d'année. Ça ne vous dit pas? Moi, non plus! Croyez-le ou non, j'adore l'hiver, même si je suis crudivore. Comment donc manger sainement, une bonne proportion d'aliments crus et vivants, durant la saison froide, sans grelotter jusqu'au printemps? C'est l'objet de l'article. Je vais vous montrer comment faire vos provisions de telle sorte que vous ayez tout plein d'aliments frais, crus et vivants, à manger et que vous soyez heureux de le faire.

Choisissez vos recettes

Pourquoi commencer par les recettes, et non les emplettes? Tout simplement par expérience: si vous êtes nouveau à l'alimentation vivante, ou si vous ne savez pas comment rendre vos mets crus réchauffants, revenir de l'épicerie avec des sacs pleins de bons légumes et fruits pour la saison froide ne vous sera d'aucune utilité parce que vous ne saurez pas quoi en faire, ni comment les transformer en mets que vous allez vouloir consommer.

Donc, commencez par vous asseoir bien confortablement avec une pile de livres de recettes crues: par exemple, mon livre-virtuel « L'essentielle Crusine Santé hivernale » (que vous aurez imprimé puis relié à l'aide d'une spirale et d'une couverture de plastique transparente), ou furetez sur Internet à la recherche d'idées de recettes crues intéressantes pour la saison froide. Et (dois-je le mentionner?), assurez-vous de choisir des recettes crues que vous êtes capable de faire et qui entrent dans votre emploi du temps.

Choisissez de 3 à 5 recettes dans les catégories suivantes:

  • smoothies et/ou jus
  • soupes
  • salades
  • vinaigrettes et trempettes
  • mets divers (déshydratés et/ou non-déshydratés)
  • collations (facultatif)
  • desserts (facultatif)

Si les recettes ne font pas partie d'un livre en bonne et due forme (des recettes glanées sur Internet, par exemple, que vous auriez imprimées), alors vous pouvez les assembler dans votre Bibliothèque crue, un cartable à anneau réservé à l'alimentation vivante, et, peut-être, réservez-leur un onglet spécial (nommez-le: Recettes crues hivernales, par exemple). Classez-les de telle façon à ce qu'elles soient facilement repérables par la suite.

Ces recettes vont certainement contenir des aliments parmi les plus denses en alimentation vivante: légumes-racines, noix, graines, graines germées, céréales germées, légumineuses germées, etc. Ceci est parfaitement en accord avec le principe de varier son alimentation vivante afin d'en tirer le maximum au point de vue nutritif, mais aussi à tous les autres niveaux.

Faites votre liste d'épicerie avant de partir

Combien d'entre vous font leurs achats alimentaires en suivant une liste? N'est-ce pas plus pratique? Alors, à partir des recettes que vous avez choisies, dressez-vous une liste d'épicerie. Ce n'est pas parce que c'est la saison froide et que vous devriez y adapter votre alimentation, que vous devez ne pas consommer des légumes-feuilles ou autres aliments frais. Alors, assurez-vous que votre liste couvre une variété de légumes et de fruits (pas seulement des noix et des fruits séchés, ou des trucs déshydratés!). Vous pouvez vérifier si tout y est, en termes de variété et de nutrition, en consultant cet article sur les Groupes alimentaires en Alimentation vivante équilibrée. Assurez-vous d'avoir au moins un représentant de chaque catégorie (ou presque toutes). Une liste semblable apparaît dans mon livre-papier « L'alimentation vivante simplifiée ». Je vous y donne aussi plusieurs exemples dans chaque catégorie, question de vous titiller les papilles et, peut-être, réveiller l'aventurier crulinaire qui sommeille en vous.

Organisez votre cuisine pour la crusine hivernale

Si vous mangez tout cru, ou plus cru, cet hiver, vous devrez fort probablement réaménager votre cuisine pour faire de la place pour l'équipement spécifique à l'alimentation vivante. Par exemple, si vous ne consommez que peu de mets déshydratés l'été (comme moi), maintenant que la saison froide est arrivée, il serait peut-être temps de sortir le déshydrateur de son rangement et de le remettre sur le comptoir. Si vous consommez plus de jus fraîchement pressés en été, et moins en hiver, vous pouvez remplacer l'extracteur à jus par le déshydrateur.

L'hiver est un temps idéal pour commencer vos expérimentations dans le domaine de la germination. C'est une excellente façon d'avoir des aliments super frais, à peu de frais. Et on ne fait pas plus « local » que ça!

Ne vous lancez pas dans le grand ménage du printemps (à moins d'en avoir vraiment le goût!): optez plutôt pour 4 ou 5 changements (et un brin de nettoyage en même temps ne peut pas faire de tort) qui faciliteront votre crusine hivernale. Choisissez ce qui est le plus approprié pour vous et votre style de vie, planifiez-le sur votre calendrier (peut-être même cette fin de semaine-ci?) et, bien sûr, mettez-vous à l'oeuvre.

Agissez

Maintenant que vous avez trouvé vos recettes crues pour la saison froide, que vous avez dressé votre liste d'épicerie en fonction de celles-ci, et que votre cuisine est prête pour la crusine hivernale, il ne vous reste plus qu'à vous exécuter. Allez! Faites vos courses avec votre liste, bien sûr, et gardez l'oeil ouvert pour tout fruit ou légume qui vous attirerait tout particulièrement. Dans ce cas-ci, la résistance est inutile. Faites-vous plaisir et essayez un nouvel aliment cru.

Ensuite, revenez à la maison, et rangez vos victuailles. Si vous voyez que vous avez besoin de plus d'espace pour certains aliments en saison froide, réorganisez vos rangements en conséquence. Faites en sorte que tout soit accessible et fonctionnel. Il n'y a pas meilleure recette pour réussir votre alimentation vivante.

Vous êtes fin prêt pour vous préparer de succulents repas crus spécialement pensés en fonction de ce temps de l'année. Choisissez-vous une recette crue et, lancez-vous! C'est une étape critique: mettre en application ce que vous savez. Vous avez tout ce qu'il faut.

Alors, qu'est-ce qu'il y a au menu cru cette semaine?

Bises hivernales,
Sheryl-Anne xx

Commentaires   

#1 danou 10-09-2013 05:50
je voudrais savoir dans quel livre de recettes ont peut trouver dés soupes cru et chaude pour l'hiver merci..
#2 CrusineSanté 27-03-2014 15:33
Danou, vous pouvez obtenir une belle gamme de recettes de soupes crues pour l'hiver dans le livre-virtuel «L'essentielle Crusine Santé hivernale». Il est disponible ici (copiez/collez) : http://crusinesante.com/recettes/serie-ecs/crusine-hivernale