Vous pouvez vaincre les fringales 3

FringalesJe vous l'affirme. Oui, la lutte féroce entre vos fringales et vous se soldera par votre victoire assurée. C'est à n'en point douter. Si vous mettez en application toute les astuces présentées que je vous ai offertes, incluant celles présentées ici, vous gagnerez votre bataille contre vos fringales, à tous les coups.

Enfin libéré de ces envies immodérées d'aliments « moins-que-santé », vous goûterez pleinement aux petits et aux grands plaisirs de l'alimentation vivante (crudivorisme ou raw food, en anglais).

Pour découvrir les premières six astuces, je vous encourage à faire la lecture du premier et du second articles de la série. Ensuite, revenez faire la découverte des quatre derniers outils dans votre coffre anti-fringales.

7) Un remplissage s.v.p.

Veuillez à généreusement garnir vos assiettes de toutes sortes de nourrissants légumes-feuilles: laitues, épinards, crucifères (famille du chou), graines germées et jeunes pousses, ainsi que de plantes sauvages (pour ne nommer que ceux-là). Ajoutez des micro-algues à vos smoothies ou à vos jus verts. Il n'y a rien de plus efficace pour vaincre une fringale que de se rassasier de l'infinie variété d'aliments crus et vivants s'offrant à nous. On peut aussi songer à incorporer un peu plus de lipides de bonne qualité (noix, graines, avocats, olives, entre autres) à notre alimentation quotidienne. Une quantité adéquate et raisonnable de bons gras dans notre alimentation crudivore aide à accroître la sensation de satiété, sans compter qu'ils comblent un véritable besoin nutritionnel.

8 ) Armoire, armoire, que caches-tu?

La meilleure arme dans votre lutte contre les fringales en tant qu'amateur d'alimentation vivante consiste tout simplement à faire de la prévention: éliminer toute source de tentation. Entreprenez le ménage des armoires, du garde-manger et du réfrigérateur et donnez (ou jetez, tout dépendant) tout aliment qui ne cadre plus dans votre nouveau style alimentaire vivant et cru. Et n'oubliez pas le sac de bonbons dans le coffre à gants de la voiture et celui que vous cachez au fond du tiroir au bureau [Vous ne pensiez tout de même pas que je l'oublierais!].

9) Gâtez-vous

Prenez un peu de temps à chaque semaine pour créer un petit délice crulinaire qui vous durera la semaine. Vous succombez à la crème glacée? Pourquoi ne pas vous concocter un beau sorbet de fruits ou une crème glacée à base de lait de noix? Vous craquez pour les croustilles? Alors remplissez le déshydrateur de craquelins tous plus variés les uns que les autres. Le gâteau au fromage chocolaté (ultra chimique!) de l'épicerie du coin vous fait de l'oeil? Il existe de sublimifiques recettes crudiphiles de gâteaux (avec ou sans noix) qui n'ont absolument rien à envier à leur équivalent cuit. Si vous remplissez vos armoires, votre congélateur et votre frigo de saines gâteries crues, votre esprit sera moins enclin à penser aux aliments malsains.

10) Occupez-vous

Dressez une liste (longue!) d'activités, de sorties, de sports et d'expériences que vous aimeriez vivre. Puis, lancez-vous! Vous serez tellement occupé à savourez les mille et un plaisirs de ce que la vie vous offre, que vous n'aurez plus le temps de penser à vos fringales.

Il n'est pas facile de venir à bout d'une vie d'envies immodérées, d'addictions à la nourriture, et de comportements compulsifs face à celle-ci. Par contre, prendre des mesures décisives dans la bonne direction, mesures qui sont à votre portée, ça, c'est facile, et c'est efficace. Vous pouvez y arriver. Pensez à la nourriture comme étant un carburant pour votre corps, et non comme moyen de satisfaction. Après tout, votre vie se résume à bien plus qu'à la nourriture que vous consommez, n'est-ce pas?

Bises libérées et victorieuses,

Sheryl-Anne xx