Vous pouvez vaincre les fringales 2

FringalesDans cette série d'articles sur les moyens de vaincre les fringales, nous examinons des méthodes pour nous rendre maîtres de ces envies, souvent immodérée et contre-productives, que nous rencontrons parfois en tant qu'amateurs d'alimentation santé, en général, et en tant qu'amateurs d'alimentation vivante, en particulier.

Comment rester bien alignés avec nos objectifs-santé, tout en nous occupant en pleine conscience de nos pensées et de nos émotions? Découvrez trois astuces supplémentaires dans les lignes qui suivent.

Pour découvrir les trois premières astuces, je vous encourage à faire la lecture du premier article de cette série.

4) Toute résistance est futile... du moins parfois

Si vous deviez succomber à l'objet de votre désir, à tout le moins, savourez-le! Asseyez-vous. Mettez votre nourriture sur une assiette. Et, surtout, savourez-en pleinement chaque bouchée. Aucune culpabilité permise. Pas d'autoflagellation mentale non plus. Ces mentalités dépassées ne vous sont d'aucune utilité en tant que crudivore. Mettre toute l'emphase sur les petites ratées que vous avez vécues ne fera que vous faire sentir mal et augmente le risque que l'incident se répète. Concentrez votre attention et vos énergies sur ce que vous faites de bien ainsi que sur tout le progrès que vous accomplissez en incorporant de plus en plus d'aliments crus à votre vie.

5) Oh! Cette odeur!

La plupart du temps, c'est l'odeur de mets familiers qui déclenche une fringale. Pour certains, ce sera plutôt la vue de l'aliment, et pour d'autres encore, ce sera un lieu. Un exemple? Le maïs éclaté au cinéma pourrait très se traduire par une fringale de maïs éclaté lorsque vous décidez de faire une soirée vidéo à la maison. Ce qui vous arrive à ce moment précis est ce qui s'appelle du « conditionnement mental » ou une « réponse conditionnée ». C'est un peu dans la même ligne que le fait d'arrêter au feu de circulation rouge: vous vous êtes conditionné à le faire, lorsque vous avez appris à conduire, par la répétition. Faites preuve d'auto-discipline dans de tels cas. Et, fait intéressant, l'auto-discipline réagit comme un muscle: elle devient plus forte à l'usage.

6) Entourez-vous de joie

Nous sommes tous conditionnés depuis l'enfance à associer la nourriture à la joie. Des exemples? Le cône de crème glacée pour souligner une bonne conduite au cours de la visite chez tatie. Ou encore, la grosse part de gâteau parce qu'on est un si gentil garçon ou une si gentille fille. Ce que vous devez faire à partir de maintenant consiste à trouver des manières non-reliées à la nourriture de remplir votre vie de joie. Concentrez-vous sur les personnes et les expériences plutôt que sur la nourriture et le breuvage. Accomplissez des actes spontanés de bonté envers les autres et envers vous-mêmes. Gâtez-vous avec un bon massage, au lieu d'avec de la crème glacée triple-chocolat.

Maintenant, vous disposez de puissants outils pour résister: elles n'ont qu'à bien se tenir, ces fringales. Votre cheminement en alimentation vivante sera plus harmonieux, et produira plus rapidement les résultats que vous recherchez, grâce à vos choix alimentaires bien alignés avec vos objectifs-santé.

Poursuivez votre lecture avec le dernier article de la série.

Bises comblées,

Sheryl-Anne xx