Les 3 catégories de fringales

FringalesLa fameuse fringale: un défi très commun lorsqu'une personne veut manger plus santé. Ce qui veut dire que ça arrive aussi à l'amateur d'alimentation vivante. Est-ce que ça vous est déjà arrivé? Une envie irrésistible de croustilles ou de chocolat? J'ai écouté avec compassion client après client me raconter comment il (ou elle) succombait (apparemment sans raison) à une fringale irrésistible de pain avec du beurre, de spaghettis avec boulettes de viande, de gâteau au fromage, de yaourt, ou de fromage avec des craquelins...

Pourquoi? Pourquoi donc ces envies immodérées d'aliments qui ne cadrent plus avec votre alimentation vivante? C'est le questionnement qui surgit naturellement (une fois la fringale satisfaite, évidemment!). Les fringales sont, en soi, un défi. Mais, ajoutez à ceci les inquiétudes qui peuvent naître, ou remonter à la surface, suite à un questionnement alimentaire: « Suis-je carencé? Est-ce pour ça que j'ai des fringales? »

Une Alimentation vivante équilibrée ne crée pas de carences alimentaires. Une alimentation végétalienne variée, constituée majoritairement de végétaux entiers, non cuits et de qualité (bio): voilà en peu de mots l'essentiel de la nutrition optimale humaine. Au lieu de nous perdre en conjectures et de nous mettre à mesure les grammes de ceci et les unités internationales de ça, jetons plutôt un coup d'oeil plus attentif aux différentes catégories de fringales et ce qui les différencie les unes des autres. Vous pourrez ainsi mieux relever le défi, sans vous causer d'inutiles inquiétudes, ni stresser à propos de détails nutritionnels inutilement étroits.

Les 3 catégories de fringales

Il y a plusieurs catégories de fringales. Étonnant? Parce que la plupart ne savent tout simplement pas qu'il existe différentes sources qui alimentent les fringales, il leur est plus difficile de les contrôler de façon efficace. Ce n'est pas une connaissance qui est répandue. Je vais changer tout ça, espérons, avec cet article. En ouvrant la porte sur cette nouvelle perspective, qui sait quelles merveilleuses possibilités s'offriront à vous.

Nous allons nous concentrer sur trois catégories de fringales qui affectent le plus souvent les nouveaux-venus à l'alimentation vivante:

  1. fringales émotionnelles
  2. fringales réactionnelles
  3. fringales nutritionnelles


Selon votre éducation, ou disposition mentale/émotionnelle naturelle, lorsque vous êtes sous l'emprise de fringales, vous assumez qu'elles sont toutes d'une seule et unique catégorie. En tentant de résoudre chaque fringale en utilisant toujours la même solution, vous obtenez la plupart du temps des résultats mitigés. Il arrive que ce soit la même raison d'une fois à l'autre, mais le plus souvent, ce n'est pas constamment la même raison. Ou encore, c'est une combinaison de diverses raisons qui sont responsables pour la présente fringale. D'où l'intérêt de savoir différencier les catégories de fringales les unes des autres.

Comment faire la différence?

Nous allons faire un brin de travail de détective, et procéder par déduction et élimination pour en arriver à la source réelle de votre fringale. Un bref rappel ici: ne tentez pas d'analyser de la sorte toutes vos fringales, en lot. Allez-y plutôt une fringale à la fois. Vous obtiendrez de biens meilleurs résultats de cette façon.

Question 1: L'objet de ma fringale, est-ce un aliment que je mangeais souvent avant d'adopter l'alimentation vivante?

Si oui — Votre fringale pourrait être émotionnelle ou réactionnelle. Posez-vous la deuxième question.

Si non — Votre fringale pourrait être émotionnelle ou nutritionnelle. Posez-vous la troisième question.

Question 2: Qu'est-ce que je cherche à satisfaire avec cet aliment?

Ce n'est pas toujours facile de savoir exactement ce qui fait que tel aliment nous attire. Si la raison ne vous saute pas aux yeux, prenez le temps de tourner votre attention vers l'intérieur, de vous calmer et de vous recentrer sur ce qui se passe dans votre monde intérieur et, avec un esprit curieux et ouvert, posez-vous la question. Voyez ce qui surgit, même si ça vous semble bizarre ou illogique.

Option A) Est-ce une texture que vous recherchez? Un goût en particulier (salé, sucré, épicé...)? Une sensation avant, durant ou après sa consommation?

Si c'est votre cas, vous avez sûrement affaire à une fringale émotionnelle. La solution est toute simple: trouvez un équivalent cru (ou qui est mieux aligné avec vos objectifs-santé) qui rencontre ce critère, qui satisfasse cette envie, et faites la substitution.

Option B) Vous ne distinguez aucune raison émotionnelle, mentale ou autre.

Si c'est votre cas, vous avez sûrement affaire à une fringale réactionnelle. Beaucoup d'aliments de nos jours sont remplis d'additifs alimentaires qui, en plus de ne pas être naturels du tout, causent toutes sortes de réactions soit allergiques, soit de dépendance. La solution, tout aussi simple (mais moins agréable!) est de totalement bannir cet aliment de votre vie. Éventuellement, la réactivité ou la dépendance s'estompera et vous en reviendrez à un équilibre. Attendez-vous à des symptômes de sevrage. Prévoyez des façons de les contrer (activité physique, distraction, détoxification, etc.).

Question 3: Est-ce que mon alimentation est équilibrée?

La clé d'une Alimentation vivante équilibrée repose sur la variété et la qualité. Consommez régulièrement des aliments de chacun des Groupes alimentaires (relisez cet article pour vous en assurer). Procurez-vous des aliments de la plus grande qualité que vous puissiez vous permettre (ce qui veut dire de culture biologique, de préférence). Si vous n'êtes pas exclusivement crudivore, analysez toute votre alimentation, pas seulement le volet cru.

Si oui — Vous avez sûrement affaire à une fringale émotionnelle. Retournez au texte sous la deuxième question et creusez jusqu'à ce que vous en trouviez la raison. Elle peut être bien ensevelie sous des années d'interdits, de tabous et de diètes rigides... Pas facile à trouver mais la raison est là!

Si non — Vous avez sûrement affaire à une fringale nutritionnelle. Faites une analyse nutritionnelle complète de votre alimentation (le cru comme le cuit) et établissez quels éléments sont déficients. Si vous ne vous sentez pas qualifié pour la faire, demandez de l'aide. Ensuite, partez à la recherche des aliments crus et vivants qui fournissent en abondance les nutriments que vous auriez omis. Cet article vous y aidera. Il est possible que vous ayez besoin de prendre des suppléments, si vous n'arrivez pas à avoir une alimentation équilibrée à long terme (peu importe la raison).

Si vous craignez souffrir de carences alimentaires, n'hésitez pas à consulter un professionnel de la santé compétent et à obtenir les analyses médicales appropriées.

Dans mon cas, les fringales de croustilles étaient de nature plus gustative, qui tombe dans la catégorie fringale émotionnelle. Contrairement à la vaste majorité des gens, je n'ai pas le « bec sucré » [une tendance à aimer tout ce qui a un goût sucré]. Lorsque j'ai adopté l'alimentation vivante, j'ai réalisé que les fruits, et même plusieurs légumes, ont des notes sucrées qui les composent, ce qui fait que mon alimentation est devenue soudainement très sucrée (par rapport à ce qu'elle était avant). J'avais besoin d'avoir plus d'éléments salés dans mon alimentation, faute de quoi... les croustilles me feraient de l'oeil! J'ai découvert que les croustilles de chou frisé déshydratées (que je prépare rapidement en massant des feuilles de chou frisé avec du tamari et quelques cubes d'oignons, et/ou de l'ail écrasé) sont un parfait substitut. Du reste, j'incorpore olives séchées, algues et céleri à mes repas. Fringales réglées. Youpie!

Faites-moi connaître vos fringales, et comment vous avez appliqué le présent article pour trouver vos solutions personnelles, dans la section Commentaires ci-dessous (ou par courriel, si vous préférez). Je suis toujours aussi cru-rieuse.

Bises comblées,
Sheryl-Anne xx

Commentaires   

#6 CrusineSanté 02-09-2016 10:15
Merci Loumai pour ces gentils commentaires, et de partager un peu de ton vécu avec moi et mes lecteurs! Ça fait son chemin, la santé, n'est-ce pas? xx