Premières expériences déshydratées

Mon déshydrateur est pleinJ'ai déjà abordé le sujet de la déshydratation: qu'est-ce que c'est exactement, comment fonctionne un déshydrateur, si vous en avez vraiment besoin ou non, et finalement, les facteurs à considérer lorsque vous pensez en acheter un. Au cas où vous auriez manqué l'article, cliquez ici pour aller le lire. Vous aurez beau savoir tous ces faits, par contre, vous ne saurez peut-être pas plus quoi en faire de ce déshydrateur, une fois acheté. Alors, maintenant, examinons ce qu'il est possible de faire avec cet appareil.

Le premier conseil que je ferais à tout novice de la déshydratation, c'est de commencer avec simplicité. Inutile de commencer avec des préparations complexes qui demandent une certaine expérience afin de les réussir. Un échec au premier essai, et souvent, le déshydrateur prend le bord du placard... pour ne plus en ressortir! Voyons donc, les expériences crulinaires que vous pouvez tenter, en commençant par les plus simples pour finir par les plus complexes.

Avant de se lancer, je précise que je déshydrate tout à une température de 104°F (ou environ 40°C). Ce sujet est chaudement discuté et débattu. Mon premier livre-papier L'alimentation vivante simplifiée, expose les raisons derrière mon choix de cette température.

Oignons caramélisésTranches de fruits et de légumes — Commencez par découper en tranches minces d'environ 5 mm (plus elles seront minces, plus elles déshydrateront rapidement; les trancher de la même épaisseur assure une déshydratation uniforme), ou en petits cubes, tout fruit ou légume que vous consommez sous forme déshydratée: abricots, bananes, bleuets (myrtilles), cerises, fraises, mangues, papayes, poires et pommes (pour les fruits); carottes, céleris, piments forts, poivrons doux, tomates, verdures et zucchini (pour les légumes); et bien sûr, des fines herbes de toutes les sortes. Les fruits séchés font de délicieuses collations, ajoutent une touche sucrée à vos salades, et peuvent servir d'agent sucrant dans de nombreuses recettes crues. Les légumes séchés peuvent servir de base à de savoureuses soupes, agissent comment agent épaississant et, dans le cas des verdures déshydratées, peuvent servir à verdir vos smoothies durant la saison froide.

Craquelins de lin — Une bonne deuxième expérience consiste à préparer une des innombrables variétés de craquelins de lin. Il y a des multitudes de variantes de ceux-ci. Généralement parlant, étendez la pâte à une épaisseur de 3 à 5 mm, ce qui permet une déshydratation rapide et un craquelin bien croquant. Ma recette de Craquelins crus Ritz est délicieuse et facile à préparer. De plus, ce faisant, vous aurez ajouté une excellente source d'oméga-3 à votre alimentation. Et vous verrez, le croquant-craquant des craquelins de lin est purement addictif. Les craquelins, brisés en morceaux, ajoutent du croquant aux salades. Servis avec un pâté de noix, ils agrémentent une simple soupe pour un repas hautement satisfaisant. On peut aussi se servir des craquelins dans la création de canapés délicieux: un peu de Pesto cru (ou du basilic ciselé), une petite tranche de tomate-cerise et quelques brins de ciboulette, peut-être une larme de vinaigre balsamique... Et voilà les papilles gustatives au paradis.

Croûtes à pizza — Tout aussi faciles à préparer que les craquelins de lin, elles agrémenteront vos repas et ajouteront de la variété. Ici encore, le truc pour une croûte réussie est la minceur: faites-la trop épaisse et elle fermentera durant la déshydratation. Une épaisseur de 3 à 5 mm est idéale. Il suffit d'avoir un Fromage de noix à portée de main et des garnitures diverses. Pensez aux classiques: tomates, poivrons doux, oignons, basilic; ou tentez l'inédit: poires et fenouil. Laissez aller votre imagination: créez-vous des pizzas avec ce que vous avez sous la main. 

Barres tendres, granolas et biscuits — Après avoir maîtrisé l'art des craquelins et des croûtes à pizza, la prochaine aventure déshydratée à vous attendre sera celle des barres tendres, des granolas et des biscuits. Une façon de s'assurer d'avoir toujours des aliments santé à portée de main, même lorsque vous vous déplacez, c'est de les préparer vous-même, et de les apporter avec vous partout où vous allez. Les barres tendres, les granolas et les biscuits déshydratés sont polyvalents, se conservent bien à température ambiante, et sont nourrissants. Essayez ma recette de Barres tendres à la mangue et aux noix: un vrai délice décadent! Et si vous rêvez d'un granola bien croquant à déguster le matin... mon Granola cru à l'érable et aux canneberges vous comblera.

Burgers au jalapenoBurgers — Lorsque l'envie vous prend d'un repas plus lourd, plus consistant, les burgers crus répondent brillamment à l'appel. Ils sont relativement faciles à réussir, si on veille à l'épaisseur: pas question de faire un burger de 2 cm d'épais! Il fermenterait. Je recommande une épaisseur de tout au plus 1 cm et un diamètre de 10 à 15 cm tout au plus. Si vous les faites un peu plus petites, vous pourrez facilement les rouler dans une grande feuille de laitue, les garnir de toutes sortes de légumes frais en juliennes et d'une petite sauce fraîche, et ainsi vous offrir un bon repas qui vous donne l'impression de tricher tellement c'est délicieux!

Pains et wraps — C'est ici qu'un peu de doigté et d'expérience vient assurer le succès de l'entreprise. Les pains ne doivent pas être trop épais: une miche bien dodue fermenterait, c'est certain. Visualisez votre pain comme étant déjà tranché lorsque vous l'étendez pour la déshydratation: une épaisseur de 3 à 5 mm est idéale. On peut faire un peu plus épais, mais alors il vous faudra peut-être déshydrater à des températures plus élevées. Ma recette de Pain méditerranéen est non seulement délicieuse mais en plus, elle est pratiquement infaillible. Les wraps, quant à eux, doivent être très minces, et ne pas être déshydratés totalement, autrement ils deviennent friables: difficile alors de s'en servir pour enrouler quoi que ce soit. L'ajout d'un ingrédient mucilagineux, du genre graines de lin ou graines de chia, aide grandement à conserver une certaine flexibilité et élasticité aux wraps déshydratés. Mes délicieux Wraps à la mangue et à la coriandre font fureur durant les journées chaudes de l'été lorsqu'il n'est pas question de passer plus de temps que nécessaire à préparer les repas. Ils sont tellement savoureux, que la plus simple des garnitures (légumes frais en juliennes, graines germées) et voilà un repas satisfaisant.

Et je pourrais continuer encore avec les crêpes, les croûtes à tartes, les confitures, les lanières de fruits séchés, les sauces... Le potentiel qu'a le déshydrateur pour varier les repas est infini: l'imagination est sa seule contrainte. Vous disposez maintenant de bonnes bases à partir desquelles vous pouvez partir à l'aventure, confiant que vous avez les connaissances nécessaires pour réussir vos recettes déshydratées. À vos déshydrateurs... Prêts... Partez!

Bises déshydratées,

Sheryl-Anne xx

Photo des Burgers: Carmella de RFC

Commentaires   

#1 liette robin 19-08-2013 09:54
Bonjour,

J'aimerais savoir où trouver le lien pour le «pain méditerranéen»? Celui que vous indiquez n'est plus accessible.

Deuxièmement, avez-vous une recette de burger? Il ressemble à s'y méprendre aux burgers de viande.

Merci!
#2 CrusineSanté 27-03-2014 15:37
Liette, je pense avoir réparer les liens... Pour le burger, peut-être celui-ci saura vous plaire? Menu Recettes vivantes > Plats principaux > Burgers crus au jalapeno
#3 Claudette Piché 26-05-2016 04:55
Tellement bon la déshydrations! Le livre de Sheryl-Anne a de très bonnes recettes et de déshydratation. .. Un livre que j'attendais et j'ai pu mettre la main dessus! Simple et bon!!!
#4 Gilles 20-07-2016 05:59
Est ce mieux de faire la déshydratation que la congélation d'après moi les fruits et légumes se conservent plus longtemps
Merci
#5 CrusineSanté 21-07-2016 15:03
Réponse courte Gilles, rien n'équivaut au frais. Il y aura une perte de nutriments en déshydratant (tout comme en congelant). Les nutriments qui sont perdus sont ceux qui sont sensibles à la lumière (si on fait déshydrater au soleil) et à l'air. Un aliment déshydraté (au maximum) se conservera bien au frais (je conserve les miens au frigo) et s'il est emballé convenablement. Si l'aliment déshydraté ne l'est pas suffisamment, ou s'il y a de l'humidité qui peut l'atteindre, alors sa conservation sera compromise. De plus, ce n'est pas toutes les préparations déshydratées qui sont super sèches: certains pains déshydratés, wraps ou fruits séchés, par exemple, comportent une certaine mesure d'humidité, ce qui les rend difficiles à conserver à température de la pièce pour bien longtemps (sans leur ajouter d'agents de conservation comme dans le commerce). Mieux vaut alors les congeler. Pour ce qui est des aliments congelés, ils perdent, eux aussi, des nutriments. Ils se conserveront bien s'ils sont convenablement emballés, comme pour les déshydratés. Avec les congélateurs actuels qui dégivrent en continu, les aliments ne durent pas indéfiniment non plus (à moins d'être emballés sous vide... et encore!). Ni une méthode de conservation ni l'autre n'est meilleure, simplement, elles sont différentes. xx