Kombucha

kombucha Vous avez entendu parler de la kombucha? On vous a proposé d'en faire vous-même à la maison? Vous hésitez? C'est une belle aventure, j'avoue. J'aime beaucoup le processus et trouve un plaisir très zen à cultiver mon petit scoby (la culture-mère). 

La kombucha est consommée quotidiennement en petites quantités depuis des millénaires, comme tonique de longévité. Sa composition riche en enzymes et en bactéries bénéfiques font de cette boisson un concentré bénéfique qu'il est préférable de consommer avec modération, surtout au début. Sa consommation en grande quantité pourrait, en effet, entraîner une certaine détoxification assez puissante de l'organisme. Si vous ressentez quelques symptômes de détoxification, diminuez simplement votre consommation ou cessez d'en consommer pour quelques temps (tout dépendant de votre état de santé général et de la sévérité des symptômes).

Comme pour toute médecine alternative, il est préférable de consulter un professionnel de la santé compétent (et connaissant) si quelqu'interaction est suspectée, ou si un effet indésirable est perçu.

Les éléments produits par la culture-mère contriburaient à renforcer le système immunitaire en régénérant la flore intestinale grâce à ses levures, ses bactéries et ses composés organiques. Ce cocktail agit sur l'équilibre interne général de l'organisme en l'aidant à se renforcer et en diminuant sa vulnérabilité aux maladies. La kombucha aiderait à la purification cellulaire et sanguine, et aurait un effet antibiotique. Elle serait aussi diurétique, dépurative, régénératrice et anti-microbienne.

Consommée tous les jours thérapeutiquement, cette boisson contribuerait à prévenir certaines maladies, à les guérir ou à en atténuer les symptômes. On lui attribue des propriétés fortifiantes et des vertus curatives. Selon l'expert qu'on consulte, consommer régulièrement la kombucha renforcerait les défenses naturelles, équilibrerait la flore intestinale, stimulerait les fonctions digestives, renverserait la paresse intestinale, atténuerait la constipation et la diarrhée, éliminerait les toxines, améliorerait la qualité de la peau, et lutterait contre les œdèmes, l'artériosclérose, l'hypertension artérielle, la goutte, les rhumatismes, la migraine, les hémorroïdes, les calculs, le stress, le surmenage, l'asthme, et j'en passe.

Peu de recherches sérieuses ayant été menées sur cet élixir, la preuve est dans l'expérience, comme on dit. Voyez quels bienfaits vous pouvez en tirer.

Le kombucha n'a aucun effet secondaire néfaste. Pour un effet thérapeutique, on recommande généralement une posologie moyenne est de 300 ml par jour, pouvant aller jusqu'à un litre par jour.

La kombucha se consomme aussi en apéritif ou en digestif, en petites portions d'environ 100 ml, où elle facilite la digestion. La kombucha remplace avec grâce et originalité vos boissons alcoolisées, vin, bière et champagne. Elle contient du thé (blanc, noir ou vert) qui est un légèrement stimulant pour le système nerveux. Il est évidemment préférable de ne pas en consommer avant le coucher. Pendant la fermentation, les levures décomposent en premier le sucre en alcool. Ensuite, les bactéries produisent des enzymes et autres acides organiques à partir de cet alcool. Lorsqu'elle est prête à la consommation, il reste environ 0,5% d'alcool, ce qui est à peu près équivalent au vinaigre.

Fabrication

J'utilise un processus à double fermentation, ce qui évite que la culture soit contaminée par les expérimentations moins bien réussies et les mélanges malheureux qui pourraient nuire à sa vitalité. J'en fais de grandes quantités: si vous désirez une moindre quantité, divisez la recette en deux.

Matériel nécessaire

    1. grand contenant de verre (pouvant contenir environ 18-20 tasses de liquide)
    2. eau pure: 12 tasses
    3. sucre biologique: 1 tasse
    4. thé (vert, noir, blanc ou combinaison): 5 poches ou 5 c. à thé de feuilles de thé
    5. morceau de papier essuie-tout résistant, filtre à café ou tissu fin (pour ne pas laisser entrer les mouches dans le contenant et que la culture puisse tout de même respirer)
    6. Une culture de départ, appelée champignon, culture-mère, ou scoby en anglais.

Étapes 

  1. Préparer le thé sucré. Amener 12 tasses d'eau à ébullition. Lorsque l'eau bouille, éteindre le feu et ajouter le sucre. Brasser pour bien diluer le sucre. Lorsque le sucre est totalement dilué (aucun résidu dans le fond de la casserole), ajouter les poches de thé (ou les feuilles) et laisser reposer au moins 15 minutes. Retirer les poches et laisser refroidir complètement le thé sucré.
  2. Mettre le thé sucré dans le grand contenant de verre. S'assurer que le thé soit tiède (et non chaud, ce qui tuerait la culture-mère).
  3. Déposer la culture sur le thé sucré.kombucha
  4. Verser délicatement environ 1 tasse de kombucha dans le grand contenant. Utiliser 1/4 tasse de vinaigre de cidre de pomme non pasteurisé si vous n'avez pas de kombucha.
  5. Couvrir l'ouverture du grand contenant avec l'essuie-tout qui sera maintenu en place par un élastique. Il importe que les moustiques, mouches et autres insectes ne puissent pénétrer dans le contenant, ce qui contaminerait la culture et la kombucha, la rendant impropre à la consommation.
  6. Laisser la kombucha se développer sans la bouger pour 10 à 14 jours.
  7. Vous pouvez vérifier si la kombucha est prête (c'est-à-dire à votre goût) en insérant une paille par l'ouverture du contenant et en y goûtant, tout simplement. Ça devrait goûter un peu vinaigré et un peu sucré aussi.
  8. Lorsque la kombucha est prête, retirer la culture du contenant délicatement, avec vos mains  propres (jamais d'ustensiles de métal!), et déposez-la dans un grand bol, avec 1 tasse de kombucha. Couvrir ce bol d'une assiette pendant que vous poursuivez avec les autres étapes (c'est-à-dire, recommencer à l'étape 1 et parallèlement poursuivre avec l'étape 9).
  9. Prendre la kombucha dans le grand contenant et la transvider dans de plus petits pots de verre, que vous assaisonnerez à votre goût. Ajoutez des fruits, du sirop d'érable, du miel, du gingembre frais ou cristallisé haché, de la vanille, etc.
  10. Refermer hermétiquement ces pots de kombucha arômatisée. Laisser fermenter une seconde fois environ 4 à 14 jours (selon l'effervescence et le goût que vous préférez).
  11. Mettre les bouteilles de kombucha au frigo lorsqu'elles sont à votre goût.

Notes 

  1. Ne pas laisser la culture entrer en contact avec du métal. Jamais.
  2. Utiliser des ustensiles, des pots et des casseroles d'une propreté impeccable afin d'éviter les contaminants qui ruineraient et la culture et la kombucha.
  3. Éventuellement, la culture se multiple et épaissit. Vous pouvez alors en retirer une couche et en donner à vos amis, vos connaissances, vos collègues de travail... Vous pouvez aussi la consommer ou la mettre au compost.

 

Vous savez maintenant comment préparer de la kombucha. Pour une savoureuse recette utilisant ce merveilleux breuvage fermenté, essayez ma Limonade à la kombucha et à la framboise.

Bises fermentées,

Sheryl-Anne xx

Commentaires   

#1 Linda Bourque 07-09-2011 19:31
Et comment puis-je me procurer un champignon souche pour le départ de la culture?
J'aimerais bien. Merci et toutes mes félicitations pour votre site, il est vraiment super. Je vais envoyer l'adresse à toutes mes amies.
Linda.
#2 CrusineSanté 15-09-2011 09:54
Bonjour Linda,

On trouve généralement les champignons dans les magasins d'alimentation naturelle, ou chez des amis qui préparent la kombucha. Au pire, vous pouvez prendre une bouteille de kombucha du commerce, en vous assurant qu'il n'est pas pasteurisé, et mettre la kombucha dans un récipent en vitre avec un linge bouchant l'ouverture (pour que le champignon respire mais que les mouches n'y entrent pas) et laisser reposer le tout jusqu'à ce qu'un champignon se forme à la surface du liquide.

Bises pétillantes,
Sheryl-Anne xx