Comment parler de l'alimentation vivante autour de vous

Parler d'alimentation vivanteLa personne qui fait la transition vers l'alimentation vivante fait l'expérience d'une santé qui s'améliore, d'une énergie qui s'accroît et, généralement, d'un enthousiasme... exubérant! Un grand enthousiasme pour apprendre tout ce qu'elle peut en alimentation vivante, oui, mais aussi pour en parler autour d'elle, de partager ses connaissances et son expérience. Un peu trop d'enthousiame même, de l'avis de certains.

Personne n'aime qu'on le contraigne à quoi que ce soit. Dire à tout le monde dans votre entourage qu'ils doivent manger cru ne les incitera pas à le faire. Et, il faut le souligner, les choix alimentaires sont parmi les plus sensibles, entourés qu'ils sont d'émotions, de traditions et de routines (conscientes ou inconscientes). Les gens doivent être prêts à adopter l'alimentation vivante, sinon rien n'y fait. Croyez-en mon expérience de coach (et aussi mon expérience, fort étendue, en tant qu'enthousiamée d'alimentation santé!).

La vérité, c'est que les gens considéreront, ou non, intégrer l'alimentation vivante à leur style de vie santé selon la façon que le sujet leur est présenté et leur état d'esprit à ce moment. Prenez les gens à rebrousse-poil ou au mauvais moment, et les chances qu'on vous écoute tombent à zéro. Saisir toute la portée de l'influence de votre approche combinée à la réceptivité de l'auditeur est primordial si vous voulez sérieusement partager votre passion pour l'alimentation vivante autour de vous. [C'est d'autant plus important si vous voulez en vivre. Visitez www.FemmesEntrepreneures.org si vous voulez faire de votre passion de l'alimentation vivante une carrière... passionnante!]

Alors, ceci posé, voyons ensemble comment vous pouvez partager votre passion en toute authenticité, sans vous imposer aux autres, et comment vous pouvez faire partie avec moi de la rawvolution crue.

Vous le savez peut-être (ou pas!), mais je n'habite pas un grand centre métropolitain de l'alimentation vivante. Ma maison est dans le beau milieu de vallées et de montagnes, très, très loin de tout centre urbain et de toute population susceptible d'apprécier l'alimentation vivante. Je ne dis pas ça pour me plaindre, mais plutôt pour vous inspirer: nul besoin d'être physiquement au centre de la rawvolution pour partager, mondialement si vous voulez, votre passion pour l'alimentation vivante. Tout est dans votre approche...

Rawvolution en personne

Rien de plus simple que de partager votre expérience avec ceux qui vous demandent pourquoi vous manger que des aliments non-cuits. Mais, sachez rester bref! Le truc: une question, une réponse. Et ici « réponse » n'est pas un euphémisme pour « discours ». Vous pouvez en profiter pour partager votre expérience autour de l'alimentation vivante, brièvement et sans jugement. Parlez à la première personne [« Je fais ceci. »; « Je ressens ceci. »; « J'ai obtenu tel résultat. »; etc.] et gardez la discussion sur ce que vous avez vécu comme transformation, comme amélioration et aussi, si la situation s'y prête, comme défi.

Partagez votre salade avec un amiSi la personne qui vous questionne est vraiment intéressée et veut en savoir plus, référez-la à un site web que vous appréciez (comme celui de Crusine Santé, par exemple!), ou, encore plus inspirant, proposez-lui de s'acheter une copie personnelle de L'alimentation vivante simplifiée, ou prêtez-lui la vôtre. Vous n'avez pas à faire l'éducation crue de chaque personne qui voit sa curiosité piquée par votre assiette, si vous ne le désirez pas.

C'est le moment idéal pour partager une recette rapide. Personnellement, si je vois que la personne consomme une boisson sportive protéinée ou une boisson énergisante, et parce que j'ai ces machinations en horreur et je sais à quel point elles peuvent être nocives pour la santé, je propose une recette simple de smoothie vert (une mangue + une poignée de jeunes épinards).

Mais ce n'est pas dans les goûts de tous. Si vous ne pensez pas que la personne aura un intérêt pour ce genre de recette, essayez plutôt une recette de crème glacée fruitée à base de banane et d'un fruit. Ça impressionne à tout coup par sa simplicité, sa rapidité et son goût frais. Vous pouvez toujours partager votre assiette avec cette personne, si le coeur vous y porte et que la situation est appropriée.

Dans ce genre d'échange, rappelez-vous que vous n'avez pas à justifier vos choix alimentaires, que vous ne cherchez pas à convertir au crudivorisme et que le but principal est un partage d'information et/ou d'expérience. C'est tout. Si vous constatez que votre interlocuteur manifeste un scepticisme profond, vous pouvez en toute bonne conscience mettre fin à la conversation et la diriger vers une ressource intéressante (ce qui vous libère et la laisse assumer sa responsabilité de s'informer et d'agir en conséquence). Par contre, si vous constatez que votre interlocuteur manifeste un intérêt sincère, vous pouvez aller de l'avant dans votre échange. Sachez mettre fin à la conversation au moment approprié (avant que s'amorce un débat stérile dans le premier cas, ou avant qu'une « écoeurite » aigüe se déclare, dans le second cas). Vous voulez laisser la personne avec suffisamment d'information pour se faire une opinion et agir, sans toutefois avoir totalement étanché sa soif.

Rawvolution virtuelle

blogueuseGrâce à Internet, vous pouvez très aisément et efficacement partager votre aventure en alimentation vivante avec un auditoire plus large. Il y a plusieurs façons de faire et la bonne est celle qui vous attire le plus (tout simplement).

Vous pouvez tweeter vos états d'âmes, vos coups-de-coeur, vos sites préférés, vos recettes préférées (trouvées en ligne ou créées de toute pièce dans votre cuisine), ce que vous mangez présentement en photos, etc. Profitez-en pour suivre Crusine Santé. J'y tweete régulièrement de l'inspiration et des recettes, des photos et des anecdotes, le tout débordant de cru et bien vivant: @CrusineSante, et @SherylAnneS.

Vous pouvez utiliser votre profil Facebook un peu de la même manière et y partager vos recettes préférées, vos sites-ressources et vos commentaires sur vos expérimentations crues. Vous pouvez aussi « aimer » des pages Facebook dédiées à l'alimentation vivante (comme celle de Crusine Santé, par exemple) et ainsi participer à la conversation et à la propagation de l'information. Ma page personnelle sur Facebook est ici: Sheryl-Anne Surprenant.

Si vous êtes un peu plus enclin à l'aspect informatique, ou si vous aimez écrire, vous pouvez vous partir un blogue ou un site web. Sur ces derniers, vous pourrez poster votre expérience personnelle plus en détail, photos et vidéos à l'appui, si vous le désirez. On ne se tanne jamais de lire comment les autres vivent leur expérience crue et franchement, du côté francophone, il y a un grand besoin de partage d'expérience autour de l'alimentation vivante. Les gens aiment lire comment les autres vivent leur alimentation vivante, ce qu'ils mangent au quotidien, les défis qu'ils rencontrent et comment ils les surmontent, ainsi que leurs histoires de transformation.

Finalement, si vous avez le goût de partager avec une communauté de gens aux intérêts similaires et ne pas être la seule personne responsable d'alimenter la conversation, vous pouvez vous joindre, ou démarrer, un forum de discussion ou un groupe Facebook. Crusine Santé dispose d'une telle communauté, via un groupe privé Facebook, que vous pouvez joindre en cliquant ici.

L'astuce gagnante ici, c'est de commencer. Commencez avec ce que vous avez, ce que vous connaissez, ce que vous aimez. Plusieurs plateformes sont gratuites, et assez conviviales. Partagez authentiquement et vous verrez votre auditoire grandir et les échanges devenir de plus en plus enrichissants, pour vous et pour vos auditeurs.

Et pourquoi pas: rawvolution mixte

Hé oui, rien ne vous empêche de faire un peu des deux: en personne et du virtuel. Si vous vous découvrez une passion pour le partage avec votre entourage, mettez sur pied des événements en l'alimentation vivante. Faites la promotion de vos ateliers et de vos conférences, du lancement d'une formation ou de repas-partage via votre blogue, par exemple. Les idées ne manquent pas dans ce domaine. Il n'est pas nécessaire non plus de débourser une fortune pour faire la promotion de vos événements: plusieurs plateformes sont gratuites en ligne, et la publicité peut généralement être affichée gratuitement dans les magasins d'alimentation naturelle, les centres communautaires ou le journal local. Renseignez-vous sur ce qui est possible dans votre région et lancez-vous. Partagez avec authenticité: je vous le dis, ça fonctionne à tous les coups! Et qui n'aime pas travailler à ce qui le passionne?

Il existe une multitude de façons de parler de l'alimentation vivante autour de vous et d'ainsi participer à la rawvolution crue. Vous pouvez même en faire une carrière excitante, si le coeur vous en dit. Ou pas. C'est comme vous voulez. Imaginez que ce que vous faites touche une seule personne, et que pour elle, c'est une révélation: sa vie s'en trouve améliorée, sa santé accrue et sa vitalité augmentée. Ne serait-ce pas un fantastique retour sur votre investissement?

Peu importe que vous fassiez une grosse ou une petite vague au coeur de la rawvolution de l'alimentation vivante. Parlez, agissez et partagez avec authenticité avec ceux que ça intéresse et qui sont réceptifs, et vous recueillerez des fruits tout crus et bien vivants!

Bises partagées,

Sheryl-Anne xx

P.S.: Et, si la passion du partage vous tient fermement, et que vous désirez en faire carrière, bâtir votre propre entreprise en alimentation vivante, retrouvez-moi sur www.FemmesEntrepreneures.org où je serai là pour vous guider, vous épauler et vous aider à donner vie à votre passion.