Mettez au défi vos croyances

DéfiTout le monde aime un bon défi, n'est-ce pas? Lorsqu'on veut changer avec succès de régime alimentaire, il faut d'abord commencer par changer notre état d'esprit. Si vous avez de la difficulté à rencontrer les objectifs que vous vous étiez fixés dans le domaine alimentaire, il se pourrait que vos croyances au sujet de l'alimentation vivante vous barrent la route.

Répondez aux questions suivantes le plus sincèrement et le plus complètement possible. Pour permettre une meilleure analyse des résultats, écrivez les réponses. Il n'y a pas de bonnes ni de mauvaises réponses. Ce qui importe ici, c'est la sincérité. Pour voir ce qui nous bloque, il faut vraiment faire l'effort d'être honnête (même si ça peut nous embarrasser un peu, parfois!).

Question 1:

Quelles sont les pensées/réflexions/émotions qui me passent par la tête quand je pense à la nourriture cuite?

Question 2:

Quelles sont les pensées/réflexions/émotions qui me passent par la tête quand je pense à la nourriture crue?

Question 3:

Quelle réaction (corps, esprit, spirituel) ai-je lorsque je mange de la nourriture cuite?

Question 4:

Quelle réaction (corps, esprit, spirituel) ai-je lorsque je mange de la nourriture crue?


On pourrait poursuivre l'interrogation plus loin, mais disons que pour l'instant, cela suffira à nous donner de bonnes pistes pour notre réflexion. Une fois que vous avez répondu complètement et de façon qui vous satisfasse à chaque question, examinez vos réponses.

Vous avez mentionné des points négatifs autour de la nourriture crue? Peut-être quelque chose comme l'isolement que ce régime alimentaire vous attire, ou la monotonie des repas. Relevez vos points négatifs par rapport à l'alimentation vivante et écrivez-les un à un sur une ligne, en vous laissant quelques lignes entre chaque. Maintenant, prenez le premier point négatif concernant l'alimentation vivante que vous avez relevé et essayez de réfléchir à une façon de le contrer. Par exemple, si vous aviez trouvé l'isolement comme point négatif, une façon de le contrer serait peut-être de sortir et de rencontrer d'autres crudivores lors d'un repas-partage. Si c'était la monotonie, la solution serait peut-être de trouver de nouvelles recettes à essayer. Vous voyez où je veux en venir? Pour chaque point négatif relié à l'alimentation vivante, réfléchissez à une ou plusieurs façons de le contrer.

Maintenant, poussez la réfléxion encore plus loin. Relevez vos points positifs entourant la nourriture cuite. Faites comme précédemment, écrivez chaque point positif sur une ligne et laisser quelques lignes vides entre deux points successifs. En prenant le premier point positif entourant la nourriture cuite, essayez d'imaginer une façon qu'il s'applique à la nourriture vivante. Passez en revue toute votre liste.

Faites de même avec les autres questions. Trouvez comment transformer un négatif en positif, ou comment appliquer ce qui est vrai du cuit au cru.

Vous avez maintenant en main les solutions concrètes, et très personnalisées, pour rencontrer vos objectifs face à l'alimentation vivante. Regardez bien ces deux listes et travaillez successivement à corriger chacune des situations, une à une, dans l'ordre qui sera le meilleur pour vous. Rien ne sert de tout entreprendre en même temps. « P'tit train va loin », comme dit le dicton.

Et, si vous avez besoin d'aide, de soutien ou d'accompagnement dans votre réflexion ou votre cheminement, explorez les diverses formes d'accompagnement offertes, et n'hésitez pas à m'en glisser un mot. Il me fera plaisir de vous aider à atteindre avec succès vos objectifs en alimentation vivante.

Bises défiantes,

Commentaires   

#1 sosa 28-11-2011 12:28
Bonjour Shéryl-Anne, merci pour tes bonnes recettes et informations, j'ai transmit ton adresse à beaucoup de mes contacts. Ces derniers temps je n'étais pas trop au cru, mais je te dirais que mon corps me supplie de manger plus de cru, alors je le contente et j'ai même commencé les germés.
Merci pour tout.
Sosa