Soleil: incroyable thérapeute

soleil« Lorsque le soleil brille, je suis capable de tout: aucune montagne n'est trop haute, aucun problème n'est trop difficile à surmonter. » ~Wilma Rudolph

Nous savons tous qu'être en santé ne se résume pas à bien manger. Ni à faire de l'exercice. Ni à dormir suffisamment. Il faut combiner tout ceci, mais ce n'est pas suffisant. Il nous faut aussi du SOLEIL! Hé oui! On l'oublie souvent, lui. Le soleil est la source de toute vie sur Terre. Il est notre plus fidèle allié. Il est à notre avantage d'établir une positive, respectueuse et intelligente relation avec le soleil. Il fournit le meilleur des remèdes à la personne stressée: vous saviez? Si vous êtes stressé, trop stressé, étendez-vous au soleil et laissez ses rayons caresser votre peau: ils infuseront votre système nerveux de relaxation. Le soleil est un tonique, un stimulant et un guérisseur. Lorsque vous vous étirez au soleil, des millions de terminaisons nerveuses absorbent l'énergie solaire puis l'utilisent pour créer toutes sortes de choses fort intéressantes.

Non seulement une journée ensoleillée nous fait-elle nous sentir de bonne humeur, mais le soleil est essentiel à notre santé. Pourquoi? Il y a plusieurs raisons, mais une d'elles est que le soleil déclenche une production accrue de sérotonine, une hormone liée au contrôle des cycles de sommeil, de la température corporelle et de la libido, entre autres. Cette petite molécule contribue aussi à une humeur joyeuse et donc, à éloigner la dépression. De plus, l'énergie solaire absorbée par notre peau aide à la production de molécules qui combattent bactéries et virus.

Notre amour et appréciation du soleil, par contre, doit être accompagné d'une attitude de modération. En étant équilibré dans notre utilisation des propriétés bienfaisantes du soleil, nous accroissons notre santé.

Science derrière la brillance

Pour pallier à tous ces experts qui démonisent le soleil et voudraient nous voir couverts d'une épaisse couche de crème solaire en permanence, voici les faits concernant l'interaction de notre corps humain avec le soleil.

L'effet calmant du soleil débute dans le cerveau. Lorsque la lumière du soleil entre par nos yeux, elle va vers l'hypothalamus, qui est dans le cerveau, et qui contrôle la température corporelle, la pression artérielle, la faim & la soif, l'hydratation du corps, les cycles circadiens, la fonction immunitaire, la glande pituitaire (une glande-maîtresse) et nos émotions.

De plus, la guérison des plaies est accélérée par l'exposition au soleil.

Nous, habitants de la planète Terre, avons tous besoin de l'incroyable pouvoir du soleil, autant la plante, que l'animal que l'être humain. Tous, nous croissons optimalement en présence d'une quantité adéquate de soleil. Les plantes utilisent l'énergie qu'elles absorbent du soleil pour transformer le dioxyde de carbone en oxygène, que les humains et les animaux respirent. Sans soleil, pas d'air à respirer...

Plusieurs personnes souffrent de troubles affectifs saisonniers à cause de l'insuffisante exposition à la lumière du soleil durant la saison froide. Ce trouble est souvent traité en installant les personnes affectées devant des fluorescents à spectre complet (qui simule la lumière du soleil). On a remarqué depuis fort longtemps que les patients du côté du soleil dans les hôpitaux guérissent plus rapidement que ceux qui sont dans des chambres recevant peu de lumière directe du soleil. Tout ça, simplement parce qu'ils sont exposés au soleil!

Petite observation: pourquoi pensez-vous que nos ancêtres souffraient pas ou peu de troubles affectifs saisonniers même dans les pays traditionnellement peu ensoleillés l'hiver? Ce n'est pas parce qu'il faisait plus soleil dans ce temps-là. Et ce n'est pas parce qu'on ignorait la maladie: si les gens en avaient massivement souffert, on l'aurait remarqué. Ma petite théorie est que les activités de la vie quotidienne (aller chercher le bois à l'extérieur et le fendre pour entretenir les feux de la maisonnée, laver et étendre le linge sur la corde à linge, nourrir les animaux, déblayer l'entrée, déneiger le toit de la maison, aller chercher les provisions au village, souvent à pied, et tout le reste, fait manuellement et dehors) leur fournissaient toute l'exposition nécessaire au soleil. Notre civilisation moderne nous enferme, nous éloigne de ce qui est naturel.

Quand et comment

Reste la question souvent demandée: « Quand est-ce le meilleur temps pour s'exposer au soleil? ». Il est préférable de s'exposer au soleil au cours des heures où il n'est pas à son maximum. Ce qui revient à dire d'éviter de s'exposer au soleil direct pendant trop longtemps entre 10h00 et 14h00: les rayons infrarouges, responsables de la brûlure de la peau, sont à leur maximum à ce moment. Une heure d'exposition la plupart des jours est suffisante: inutile de se faire cuire tout l'après-midi! Et, ça n'a pas besoin d'être une heure consécutive non plus: plusieurs expositions plus courtes, totalisant 60 minutes par jour, font le même effet.

Au lieu de vous enduire de crème solaire, si vous devez passer du temps au soleil durant les heures de fort rayonnement, optez pour des vêtements qui vous couvrent et qui sont légers (un chemisier et un pantalon long de couleurs pâles, par exemple). Et portez un chapeau à large rebord, qui offrira à votre tête et à votre visage de l'ombre.

La meilleure source de vitamine D est le soleil. Sans conteste. C'est une vitamine particulière, la vitamine D, parce que nous la fabriquons dans notre corps... moyennant une exposition adéquate au soleil. Voyez-vous, il y a, tout juste sous la peau, un liquide appelé ergostérol. Celui-ci, lorsqu'exposé aux rayons ultraviolets du soleil, est converti en vitamine D, qui est acheminé dans tout le corps via la circulation sanguine.

Si, comme moi qui suis blonde, vous brûlez facilement au soleil, une exposition indirecte est souvent suffisante. Il suffit de sortir dehors et de rester à l'ombre d'un arbre ou parasol, et le tour est joué. Se planter derrière une fenêtre n'offre pas les mêmes bienfaits, par contre: il faut être dehors.

Et, bien qu'il soit possible d'obtenir la vitamine D sous forme de pilule (et j'inclus ici tous les suppléments: liquides, solides, oraux ou cutanés), lorsqu'il existe une source naturelle, l'expérience nous a prouvé encore et encore que la source naturelle est toujours, toujours, préférable. Un danger de prendre un supplément, c'est d'en prendre trop, ce qui interfère négativement avec l'absorption du calcium.

Le lait de vache, promeut comme la source idéale de calcium pour l'humain, est loin de l'être (ce n'est guère mieux pour le lait des autres animaux). Le rachitisme est la conséquence d'une carence en vitamine D. Cette maladie est triste à voir, caractérisée par des os faibles (dû à une faible concentration en calcium). Le problème des personnes carencées n'est souvent pas le manque de calcium, mais l'insuffisance en vitamine D, qui régularise l'absorption du calcium par le corps humain. Les rayons ultraviolets du soleil régularisent aussi cette absorption.

Sans une exposition suffisante aux rayons ultraviolets du soleil, plusieurs problèmes de santé peuvent apparaître, dont des artères durcies et l'arthrite. Les écrans solaires bloquent les rayons ultraviolets indispensables à la production de vitamine D par le corps humain. La meilleure source, bien sûr, est le soleil. Mais si jamais votre travail vous tient à l'intérieur et que vous ne pouvez vous exposer suffisamment, vous pouvez opter pour un supplément. Je préfère toujours les suppléments verts, qui sont faits d'ingrédients entiers et végétaliens (par opposition à des extraits ou des concentrés de plantes, ou encore des produits de source animale).

La vitamine D contribue à la santé de notre squelette, bien sûr, mais ce n'est pas la seule chose que fait cette vitamine. Elle contribue aussi à la santé de nos dents et de notre système immunitaire. Les globules blancs, qui ont une fonction immunitaire importante, contribuent à la santé globale du corps humain. La vitamine D augmente la quantité d'oxygène transporté par le sang et ceci augmente notre énergie et accroît notre clarté mentale.

Ce que vous ignorez peut-être, c'est que le soleil contribue positivement à la santé de notre système digestif, à la guérison et à la fertilité. C'est un tonique incomparable du système nerveux. Il augmente sensiblement la qualité de notre sang. Notre merveilleux soleil contribue au contrôle du poids: il permet à notre organisme d'utiliser plus efficacement les aliments que nous consommons. Et, le soleil est aussi parmi les meilleurs stimulants de la fonction sexuelle (plus que les p'tites pilules du commerce!).

Bref, avec tous ces effets positifs associés à l'exposition au soleil, faut-il encore questionner pourquoi nous nous sentons si bien par une belle journée ensoleillée?

Profitons des nombreux bienfaits du soleil, tout en étant conscients que, à la ressemblance de l'effervescent champagne, en consommer à l'excès n'est jamais judicieux et comporte de lourdes conséquences.

Bises ensoleillées,
Sheryl-Anne xx