Équilibrer votre pH sanguin

Test de pH de l'urineDès vos premières recherches en alimentation vivante, vous êtes presqu'assurément tombé sur des expressions étranges: « pH du sang », « acidité et alcalinité » des aliments. La plupart des gens ne savent pas à quoi rime ces concepts.

Alors si vous n'y connaissez rien, vous n'êtes pas seul! Permettez-moi de vous expliquer: vous allez voir, ce n'est pas si sorcier. Et ce sont définitivement des expressions que vous voulez comprendre.

Qu'est-ce que le pH?

Notre corps maintient activement un équilibre délicat entre ses composants acides et ceux qui sont alcalins. Tout est affecté par le pH: la santé d'une cellule, la qualité du sol, la vie dans les océans. Le terme pH veut dire: potentiel d'hydrogène. Et c'est une mesure des ions d'hydrogène présents dans une solution, dans notre cas, les liquides corporels comme le sang et l'urine. L'échelle pH part de zéro (extrêmement acide) et monte jusqu'à 14 (extrêmement alcalin). Un pH de 7 est considéré neutre.

Il existe un lien entre l'équilibre acido-basique, l'inflammation et l'alimentation.

Comme bien des choses dans la vie, l'équilibre est tout. Maintenir un pH approprié fait partie des fonctions les plus importantes de notre corps. Sachez, cependant, que le pH n'est pas uniforme partout dans le corps: la peau, les intestins et la muqueuse vaginale sont plus acides (relativement parlant). L'acidité ici aide à combattre les bactéries et autres pathogènes. Notre salive tend à être plus alcaline, et l'urine, plus acide (surtout le matin).

Il ne faut pas penser que l'acide est mauvais et l'alcalin est bon.

Ni l'acidité ni l'alcalinité n'est bonne ou mauvaise en soi: ce qui est primordial, c'est l'équilibre délicat de ces deux éléments. Les deux font partie de la vie et sont importants.

Le pH le plus important est celui de votre sang. Il fait donc partie d'une surveillance et d'une régulation méticuleuse par plusieurs mécanismes très précis, rapides et efficaces. Pour une santé optimale, le pH sanguin doit demeurer entre 7,365 et 7,4 (très légèrement alcalin). Notre corps ne se maintient pas à l'intérieur de cette étroite fourchette par hasard: il y travaille très fort. Lorsque nos choix (alimentaires ou autres) sont toxiques, chimiques et dénaturés, notre corps doit travailler encore plus fort pour maintenir l'homéostasie [rester en équilibre].

S'il y a la moindre chance que nous devenions trop acide, notre merveilleux corps déniche les minéraux nécessaires à renverser la tendance en tirant du calcium, du magnésium et du potassium de ses réserves. Ces minéraux alcalins servent à contrebalancer l'acidification. S'il arrive trop fréquemment que le corps doive puiser ces minéraux dans nos os sans pouvoir renflouer ses réserves, c'est à ce moment que l'ostéoporose s'installe [une perte de densité osseuse résultant en un os poreux, fragilisé et susceptible aux fractures].

Lien entre pH et santé

La diète nord-américaine moyenne [non limitée à l'Amérique du Nord, j'en suis certaine!], avec ses surabondants sucres raffinés ou pire, sucres artificiels, avec sa montagne de sel et son gras omniprésent, avec sa chair animale (elle-même malade de par son élevage industriel), avec ses aliments dénaturés, bourrés de pesticides de toutes les sortes, et de nos jours, irradiés pour en accroître encore la conservation, cette alimentation crée une marée régulière et constante d'acide qui cause de l'inflammation à travers tout le corps. Le corps en prend pour son rhume, comme on dirait. Et ce, trois fois par jour (au moins!). Le système digestif est mis à rude épreuve, sans compter le foie et les reins. Allergies, arthrite & inflammation, problèmes de peau, constipation & troubles digestifs, stress physique et mental, bref, tout ce qui est maladie chronique adore cette alimentation! L'excès d'acidité qu'elle crée permet aux mauvaises bactéries (comme les levures, par exemple) et les virus de s'attaquer à l'organisme dont les résistances sont affaiblies. La santé en ressort... amoindrie, vacillante, virant carrément à la maladie.

Faire basculer le pH sanguin en direction d'une plus grande alcalinité est facile avec une Alimentation vivante équilibrée, basée sur des végétaux préférablement issus de culture biologique et riches en minéraux (cultivés dans un sol vivant, fertile). Si, au lieu de consommer des produits d'origine animale (chair animale, oeufs, produits laitiers), des produits raffinés (farine blanche, sucre blanc) et toutes sortes d'autres non-aliments (sucres articifiels, machinations à « zéro calorie » et ingrédients aux noms imprononçables), tous des intrants acidifiants, si nous consommons à leur place plus d'aliments alcalins (légumes-feuilles, graines germées & jeunes pousses, jus verts et smoothies verts), nous inondons nos corps de vitamines, minéraux, chlorophylle et oxygène. Les aliments sains bâtissent des cellules saines. À l'inverse, ce que j'appelle un simulacre de nourriture (tout ce qui est raffiné, chimique, dénaturé) produit un simulacre de santé.

Pensez au dernier repas que vous avez mangé: que contenait-il? Une boisson gazeuse a un pH de 2 (vraiment très acide). De l'eau en bouteille: pH de 5 (acide) [l'eau en bouteille varie énormément en pH; certaines sont mieux que d'autres et ici, évidemment, j'ai pris un des pires cas pour illuster mon propos]. De l'huile d'olive: pH de 7 (neutre). Des amandes: pH de 8 (alcalin). Des graines de luzerne germées: pH de 10 (très alcalin).

En résumé: frites, burgers, boissons gazeuses, volaille, muffin, chocolat? Bain acide pour votre intérieur! Breuvages verts, graines germées, verdures, légumes frais? Trésor d'alcalinité!

Notre but est de faire plus de dépôts alcalinisants que de retraits acidifiants. Est-ce que la perfection est requise? Non. N'en faites surtout pas une obsession: le stress est acidifiant. Notre corps pardonne avec largesse et bienveillance nos petits écarts... en autant que ce ne soit pas la norme!

Mesurer le pH sanguin

Il peut être tentant de tester votre pH des dizaines de fois par jour, question de vérifier si « vous faites bien ». Mais vous savez quoi? Ce n'est ni nécessaire ni utile. En fait, prendre des mesures pour vous alcaliniser est de loin plus constructif que d'obséder sur la couleur d'une bandelette de papier. Je vous montre comment (un peu plus loin dans l'article).

Il existe des bandelettes spécifiquement conçues pour établir le pH de l'urine, généralement trouvées en pharmacie et relativement peu dispendieuses. [D'où peut-être la tendance à les utiliser trop fréquemment?] Le pH de l'urine varie au cours de la journée, et c'est très normal, en réaction à ce que nous consommons. Si vous tenez à tester votre pH de cette façon, sachez que la deuxième urine du matin vous offre l'image la plus juste.

Tester le pH de l'urine permet de voir avec quelle efficacité votre corps élimine les déchets acides et assimile les minéraux alcalins. Vous voudrez que l'urine ait un pH entre 6,8 et 7,5, indiquant un bon équilibre acido-basique intérieur.

Équilibrez votre pH avec trois astuces-santé

1. Plus, plus, PLUS de verdures! — Consommez plus de jus verts, de smoothies verts, de salades vertes, de graines germées, de jeunes pousses (tout spécialement l'herbe de blé et les jeunes pousses de tournesol). Vous approvisionnez ainsi chacune de vos cellules en vitamines, minéraux, chlorophylle, oxygène et une pléthore de phytonutriments, tous contribuant à alcaliniser votre organisme. Les cellules malsaines (comme les cellules cancéreuses), les bactéries & virus, et les autres pathogènes, détestent tous l'oxygène. Ils préfèrent un milieu acide, entretenu par des produits d'origine animale, ou encore des produits raffinés, artificiels et dénaturés.

2. Ultra-hydratation — Démarrez la journée avec une grande tasse d'eau chaude citronnée (500 ml d'eau + jus de la moitié d'un citron). C'est la meilleure façon d'alcaliniser et d'hydrater votre corps. Il existe bien des systèmes de filtration d'eau qui la rende alcaline, mais ce truc est tout aussi efficace et beaucoup moins dispendieux. L'eau citronnée matinale aide à nettoyer notre intérieur, activant le métabolisme et neutralisant les acides excédentaires. S'hydrater adéquatement tout au long de la journée soutient nos processus de détoxification, évite l'accumulation de déchets acides, accroît notre énergie et stimule notre immunité.

3. Style de vie alcalin — Ce n'est pas que ce que vous mettez dans votre bouche qui affecte votre pH. Le stress, la colère, les produits de beauté et les médications transdermales, ainsi que le manque d'activité physique contribuent eux aussi à créer de l'inflammation et ainsi, à acidifier le corps. Ne sous-estimez pas l'effet dévastateur du stress sur votre santé! Penser que nous roulerons à 100 km/h toute notre vie, sans jamais prendre le temps de confronter directement les sources de stress, est délétère pour notre équilibre acido-basique. Par exemple, le stress émotionnel libère des hormones acidifiantes (cortisol, adrénaline) qui inondent notre organisme, bousillant notre terrain intérieur. Prendre le temps de méditer, pratiquer le yoga, faire une sieste, respirer de l'air frais, voire utiliser certaines techniques de gestion du stress: ce sont toutes des pratiques qui aident énormément à réduire l'impact négatif des aléas du quotidien, vous permettant d'améliorer la santé de votre organisme.

Aliments acides et aliments alcalins

Comment établit-on l'acidité ou l'alcalinité d'un aliment? La méthode la plus courante consiste à incinérer l'aliment puis de tester le pH de la cendre qui en résulte. Si la cendre contient beaucoup de minéraux alcalins, on dit que l'aliment aura probablement un effet alcalinisant. C'est une théorie possible, voyez-vous. Les résultats en laboratoire varient énormément (raison pour laquelle les aliments ne sont pas tous classés de façon consistante), et les experts n'ont pas tous le même avis sur le sujet.

Et, quand on y pense un peu plus, on comprend facilement la raison de tout ce désaccord: une pomme mûrie à point en plein soleil sur une branche saine d'un arbre planté dans une terre fertile aura un pH plus alcalin (plus de minéraux) qu'une pomme de la même variété poussant sur une branche maladive peu exposée au soleil d'un arbre surexploité planté dans un sol mort, bourré de produits chimiques pour en augmenter la production. Deux pommes sur le même arbre pourraient avoir deux pH très différents. Puis ensuite, il y a la méthode d'entreposage qui affecte le pH, la longueur de la période de conservation avant la consommation, la façon de la consommer, et mille et un autres facteurs. Vous voyez pourquoi c'est si difficile d'établir des tableaux exacts et concordants?

Qu'un aliment en particulier soit acide ou alcalin n'est pas de la plus haute importance. Tout est relatif. Ce qui est de loin plus important, c'est de connaître ce qui est excessivement acidifiant (et donc inflammatoire) de façon à opérer de meilleurs choix.

Bises équilibrées,
Sheryl-Anne xx