Analyse de sang vivant

Analyse de sang vivantCe que nous appelons « analyse de sang vivant » est en fait l'observation du sang en train de mourir. Ce qui est observé, c'est la vitesse avec laquelle ses différentes composantes meurent, révélant la vitalité et la résilience de l'organisme. C'est une mesure de l'état de santé du corps humain.

Ce serait Gaston Naessen, un scientifique français, qui aurait le premier, développé un microscope spécial capable d'observer l'intérieur des cellules vivantes. Les microscopes ordinaires utilisent toujours des tissus morts, qui sont teints pour augmenter le contraste des diverses structures. Avec ce nouvel outil plus puissant, il aurait pu observer ce qu'il a appelé les somatides, de petits organismes sensés être capables de polymorphisme [qui changent de forme et de grosseur].

En utilisant cette technologie, une professeure américaine et son collègue auraient remarqué que, certains organismes, lorsqu'ils sont mis à l'épreuve, perdent leurs membranes cellulaires, les rendant méconnaissables par le système immunitaire. [Les intrus sont souvent reconnus à leurs « marqueurs » situés sur les membranes cellulaires, à la manière d'un drapeau qui rendraient les participants à un événement sportif très facilement reconnaissables.]

On utilise l'ultramicroscopie, une technique spéciale utilisant une lumière indirecte pour visualiser des structures trop petites pour être vues au microscope ordinaire, pour observer les microbes ainsi que l'activité et la structure des globules blancs et rouges présents dans le sang. En observant les globules rouges, on peut déduire bien des choses au sujet du métabolisme général de la personne et de son foie en particulier. L'observation des globules blancs permet de déduire l'état du système immunitaire. Et la présence de microbes permet d'établir si ceux-ci sont venus à bout de nos défenses immunitaires.

L'analyse de sang vivant utilise l'ultramicroscopie ainsi que le contraste de phase afin de faire l'épreuve hématologique d'une personne. On peut ainsi y observer les levures, bactéries et certaines structures cristallines vivantes qu'il serait impossible de voir autrement. C'est un outil indispensable dans certains centres de santé, comme l'Hippocrates Health Institute en Floride. Ils s'en servent couramment pour choisir plus spécifiquement quels suppléments et thérapies intégrer aux protocoles de chacun de leurs visiteurs. On y analyse aussi le sang séché, qui permet d'observer plusieurs réactions biochimiques qui laissent des empreintes typiques de certains états anatomiques et émotionnels. Ces analyses permettent une grande clairvoyance dans le fonctionnement, ou le dysfonctionnement, de l'organisme de la personne.

Les marqueurs de stress sont grandement diminués et les gains nutritionnels sont extraordinaires tant par leur valeur que par leur ampleur chez ceux qui adoptent l'Alimentation vivante équilibrée. Ce style de vie, lorsqu'adopté à long terme, diminue dramatiquement les comportements négatifs qui affectent le système cellulaire à tous les niveaux. Dans l'analyse de sang vivant, on note un accroissement de la fréquence électrique dans et autour des cellules de l'amateur d'alimentation vivante qui poursuit activement ce style de vie depuis un bon moment. Ce phénomène est significatif parce que cette charge électrique agit comme un bouclier, protégeant les globules rouges des radicaux libres. Nous savons que le dommage causé par la libre action des radicaux libres est ce qui cause la vieillesse prématurée et la maladie. Les phytonutriments, antioxidants, protéines, vitamines, minéraux, hormones, oxygène et les précieuses enzymes, tous présents en abondance dans les végétaux crus et vivants, viennent tous à la rescousse des « cellules haute fréquence » lorsqu'elles sont attaquées. La cuisson déforme ces éléments protecteurs. Les aliments cuits ne peuvent donc soutenir aussi efficacement la lutte incessante de l'organisme contre les radicaux libres.

Ce qui est le plus facile à observer, à l'ultramicroscope, c'est ce qu'on appelle des rouleaux, des petites agglomérations de globules rouges empilés les uns par-dessus les autres, comme un rouleau de bonbons. Les rouleaux indiquent qu'il manque de vie et d'oxygène dans ces globules, souvent le résultat d'un manque de protéines, d'excès de gras & de sucre, et des médicaments sous ordonnance.

L'ultramicroscope révèle la plaque artérielle sous forme de larges cristaux. Cette plaque peut réduire le flux de sang, nuisant à la pleine oxygénation et nutrition des organes du corps. De plus, cette plaque, c'est bien connue, augmenterait les possibilités de problèmes cardiovasculaires, d'infarctus, de phlébite et j'en passe.

Les plaquettes, de petites cellules présentes dans le sang favorisant la coagulation et produites par la moelle osseuse, sont aussi observées à l'ultramicroscope. Elles sont environ le tiers de la grosseur des globules et ont la forme de disques. Lorsqu'elles ont subi une mutation, elles ressemblent plus à une toile d'araignée. C'est le résultat d'un grand stress au niveau du foie, d'infection, de trop d'alcool, de médicaments, etc. On observe ce phénomène beaucoup plus de nos jours avec notre exposition sans cesse croissante à toutes sortes de polluants, notre sédentarité et notre haut niveau de stress émotionnel. Trop de lipides dans le sang cause l'agglutination de plaquettes, ce qui bloque les fins capillaires [tout petits vaisseaux sanguins] et peut être la cause d'un infarctus ou d'un arrêt cardiaque.

Il est possible d'observer certaines déficiences nutritionnelles grâce à l'ultramicroscopie. Lorsque les cellules manquent de certains nutriments leur structure devient irrégulière et elles ne fonctionnent plus convenablement.

Une utilisation fascinante de l'ultramicroscope est pour l'observation du système immunitaire. Les globules blancs, par exemple, qui entourent et consomment rapidement tout intrus trouvé sur leur chemin. Les globules blancs sont guidés par les lymphocytes-T, assurant que les globules blancs nettoient l'organisme le plus rapidement et complètement possible. Les lymphocytes-B, quant à eux, assistent les globules blancs dans leur tâche en s'assurant qu'ils trouvent tout ce qui doit être éliminé. De plus, ils protègent les globules blancs en sécrétant divers anticorps.

L'analyse de sang vivant permet de constater l'état de santé d'une personne, et d'évaluer la progression de son état ainsi que l'efficacité des traitements suivis. Lorsque le temps est limité, comme dans le cas de patients en phase terminale, cette information et rétroaction rapides peuvent faire toute la différence.

Vous serez peut-être étonné d'apprendre que même l'état émotionnel d'une personne est reflété dans les composants de son sang. Ce n'est pas nouveau pour les biologistes quantiques qui savent très bien que chaque cellule « pense » par elle-même, tout en sachant faire partie d'un tout organisé, et communiquer en tant que membre de celui-ci.

La preuve a ainsi été faite. En rétablissant nos déséquilibres (de corps autant que de coeur et d'esprit), la science démontre largement que les cellules de nos corps savent s'autoguérir. Nos cellules, comme nous, recherchent un équilibre intégral, une fonctionnalité optimale libre de souffrance. Notre tête peut nous faire croire que nos habitudes « modérées » et les demi-mesures sont suffisantes et acceptables. L'observation objective que permet l'analyse du sang vivant met au grand jour l'effet sur notre état de santé de nos décisions, que ce soit au niveau alimentaire ou dans d'autres domaines de notre vie.

Nos cellules sont toujours appelées à servir le plus grand idéal possible. Si nous délaissons les pensées limitantes, et poursuivons l'intégrité et l'authenticité, nos corps sauront nous offrir le véhicule qu'il nous faut pour manifester positivement ce résultat.

Pouvoir observer ce qui se passe dans notre intérieur d'une façon si directe et claire, de percevoir les effets des changements que nous apportons à notre alimentation, à notre vie, c'est magique. C'est une expérience éducative sans pareille, capable de changer irrévocablement notre vision de nos choix et de leur effet.

Bises analysées,
Sheryl-Anne xx
P.S.: Les praticiens de cette technique ne sont pas tous d'égal calibre. Il existe énormément d'arnaqueurs dans ce domaine, de gens incompétents qui n'ont ni la formation ni la connaissance pour analyser convenablement le sang vivant. Soyez vigilant.