Courge d'hiver: comment l'apprêter

Variété de courges d'hiverElle est là à vous regarder. Immuable. Immobile. Oui, cette courge d'hiver au fond du garde-manger qui est là depuis on ne sait quand. Elle attend, attend, attend. Attend quoi au juste? Une superbement délectable et on-ne-peut-plus-facile recette crudivégétalienne? Hé bien ne cherchez pas plus loin [en fait, c'est un tout petit peu plus loin... au bas de l'article!].

Mais avant de l'apprêter, avez-vous songé aux propriétés nutritives de cette belle courge d'hiver? Elle constitue une excellente source de vitamine A (bêta-carotène), une très bonne source de vitamine C, de potassium, de manganèse et de fibre alimentaire. De plus, elle est une bonne source d'acide folique (B9 ou folacine), de vitamines B1 et B6, de niacine et d'acide pantothénique, de cuivre et d'oméga-3.

Nous savons que la bêta-carotène est un antioxydant puissant ainsi qu'un anti-inflammatoire. Elle empêche, entre autres choses, l'oxydation du cholestérol, ce dernier s'agglutinant aux parois des artères augmentant le risque de problèmes cardiaques. Il paraît qu'elle serait aussi utile dans la prévention de problèmes liés au diabète puisqu'elle fait la lutte aux radicaux libres. De plus, les caroténoïdes de la courge d'hiver seraient bénéfiques dans la régulation du niveau de sucre sanguin. La recherche démontre que plus il y a de caroténoïdes dans le corps, moins il y a de résistance à l'insuline ou de taux de sucre sanguin élevé.

Et pour couronner le tout, les propriétés anti-inflammatoires des courges d'hiver aideraient à réduire la sévérité de problèmes tel l'asthme, l'arthrite et les rhumatismes.

Le potassium des courges d'hiver aiderait à réduire la pression artérielle. La vitamine C réduirait les problèmes d'inflammation et même réduirait la progression de maladies comme l'arthrite et les problèmes cardiaques liés au diabète. La fibre aide à vaincre les maladies du coeur et du colon, en empêchant les déchets toxiques de s'accrocher aux parois de l'intestin et en aidant leur évacuation.

La folacine est indispensable pour la maman enceinte qui veut un bébé en santé et bien portant. Il est important d'en assurer un bon apport avant, pendant et après l'accouchement (surtout si on allaite). Cette substance protège aussi les cellules de l'intestin des effets de déchets toxiques qui y passent, réduisant ainsi l'incidence de cancer du côlon, surtout chez les personnes abusant de l'alcool.

Après avoir tout examiné ce qui précède, cette courge vous semble de plus en plus intéressante à tous les niveaux, n'est-ce pas? Allez-y! Mangez-la avec appétit, l'appétit de la santé et de la vitalité qu'apporte l'alimentation vivante, saine et variée.

Cette recette, Courge d'hiver marine, s'apprête avec tous les types de courges d'hiver: citrouille, potiron, turban, courgeron, poivrée, musquée, Hubbard, buttercup, etc.

Bises nourissantes,

Sheryl-Anne xx