Cru 101: Comment choisir les meilleurs aliments crus emballés

choisirMagasiner nos aliments est une activité cruciale à notre bien-être. Savoir bien le faire est encore plus important de nos jours, étant donné les réalités du marche agroalimentaire actuel.

La règle principale à observer: que tout ce qui entre dans notre corps soit issu de la culture biologique. Je dis « tout », mais, si c'est impossible présentement, allez-y avec « le plus possible ». Pourquoi le bio? Ça nous évite de consommer les pesticides, fongicides, herbicides et autres produits chimiques dont sont surabondamment aspergés et enrobés les aliments produits commercialement. En d'autres mots, nous allégeons considérablement notre charge toxique en consommant que du bio. Ensuite, la culture biologique assure que la terre et l'environnement d'où proviennent nos végétaux soient traités avec respect. Et finalement, les aliments biologiques ne subissent pas les mêmes traitements commerciaux pour allonger la durée de conservation ou éliminer les parasites: irradiation et exposition à d'autres produits chimiques. Qui en voudrait?

Parmi tous les aliments biologiques, ensuite, nous opérons notre choix, nous les amateurs d'alimentation vivante, en examinant la température et le mode de traitement utilisés dans les préparations. Les aliments préparés véritablement crus sont rarissimes encore, et la plupart du temps, les producteurs sont si fiers de leurs produits crus que l'emballage le stipule clairement. Là où c'est plus difficile, c'est dans la terminologie utilisée. Comme il n'y a pas de « mots réservés » pour désigner les aliments véritablement crus, il faut, la plupart du temps, vérifier auprès du producteur pour s'assurer que l'aliment est véritablement cru.

Au-delà de ces quelques considérations de base, choisir des aliments préparés crus constitue un travail de détective. L'effort que vous mettrez à trouver l'information dont vous avez besoin pour faire des choix éclairés, alignés avec vos objectifs-santé, vous vaudra d'avoir une santé éclatante et un esprit en paix. Le travail de détective n'a pas à être répété à chaque fois que vous achetez quelque chose, parce que lorsque que vous aurez établi qu'une source est fiable, vous pourrez en profiter « avec la conscience tranquille », comme on dit. Il est bon de vérifier de temps à autre, quand même: les commerçants et producteurs peuvent changer leurs méthodes et/ou les ingrédients sans que ça ne paraisse ni que ce soit publicisé.

En effectuant mes propres achats alimentaires, voici ce que j'ai découvert:

1) Noix & graines — La seule et unique façon d'avoir des noix & graines de toute première qualité, non rancies, est de les acheter encore dans leurs coquilles. Si c'est impossible, ou que vous ne désirez pas avoir à écailler les noix & graines que vous consommez, alors veillez à ce que celles-ci soient entières, non décolorés ni rabougries, sans aucune trace de moisissure ou autre dégradation. Préférablement, les noix & graines écaillées devraient toujours être réfrigérées, même chez le marchant [ce qui est plutôt rare, je l'avoue!]. Certaines noix, comme la noix de cajou, sont « chauffées » afin de pouvoir les extraire de leur écailles. Personnellement, je ne m'en fais pas trop avec ces détails [Il faut dire que les noix de cajou ne constituent pas une large proportion de mon alimentation, non plus!]. Et, à observer ceux qui deviennent trop préoccupés [obsédés!] par le fait que ceci ou cela soit « véritablement cru », je pense qu'il de loin est préférable de ne pas en faire une maladie, le stress étant en soi très mauvais pour la santé. Les graines décortiquées sont moins sujettes au rancissement.

2) Algues — Certaines algues sèches sont chauffées et d'autres non. La seule façon de le savoir est d'interroger le producteur. Certains l'indiquent clairement sur l'emballage. Certaines algues sont vendues fraîches; il faut alors s'assurer qu'aucun agent de conservation n'a été ajouté (ni colorant ou autre produit).

3) Fines herbes & épices — La plupart des fines herbes sèches & épices sont chauffées à des températures au-delà de ce que nous considérons comme acceptables en tant qu'amateurs d'alimentation vivante. Et, si elles ne sont pas biologiques, elles sont la plupart du temps irradiées (du moins ici au Québec). Les meilleures épices, les plus goûteuses, sont celles qui sont entières. Examinez l'étiquette en détail pour vous assurer que ce que vous achetez soit pur (sans agents de remplissage, produits de conservation, etc.). Les fines herbes fraîches ont souvent meilleur goût que les sèches, bien qu'elles soient plus dispendieuses.

4) Huiles — La plupart des huiles sont traitées à des températures plus hautes que souhaitables pour être considérées comme crues. Oui, même avec la mention « pressée à froid ». Il existe des huiles véritablement crues, mais elles sont très dispendieuses et difficiles à trouver. Pour les minuscules quantités impliquées en alimentation vivante, nous pouvons en toute bonne conscience nous satisfaire d'une huile pressée à froid biologique. Assurez-vous que la bouteille soit opaque [ça évite l'oxydation par la lumière] et conservez-la dans un lieu frais, à l'abri de la lumière. Je conserve les miennes au frigo, parce que j'en utilise tellement peu qu'elles ranciraient autrement. Il suffit de les sortir du frigo au début de la préparation du repas pour que l'huile se liquéfie suffisamment.

5) Olives — La vaste majorité des olives sont chauffées, ou du moins pasteurisées. Il est possible d'en trouver des véritablement crues et des « séchées au soleil » [fort probablement qu'il serait plus exact de dire déshydratées] qui sont exquises. Encore, il faut s'informer auprès du producteur.

6) Suppléments — Presque tous les suppléments alimentaires, que ce soit des vitamines, minéraux ou autres, sont chauffés. Par contre, quelques compagnies commencent à apparaître qui produisent des suppléments alimentaires crus. Si vous choisissez de consommer régulièrement un supplément, les suppléments verts, faits à partir d'aliments entiers déshydratés et/ou de leurs jus, sont préférables. Lisez attentivement l'étiquette pour vous assurer que le produit ne contienne pas d'agent de remplissage, d'ingrédients inutiles ou indésirables, ni de produits de conservation, colorants, etc.

Alors, voici. Quelques idées à garder en tête au cours de vos achats pour choisir les meilleurs aliments emballés qu'il vous est possible d'obtenir. En commençant avec le critère de « culture biologique » et « cru », puis en lisant attentivement l'étiquette (ou en vous informant auprès du producteur) vraiment, vous ne pouvez vous tromper. C'est aussi simple que ça.

Bises sélectionnées,
Sheryl-Anne xx