Cru 101: L'activité physique, une nécessité humaine

Activité physiqueCe n'est que tout récemment dans notre histoire, que l'être humain a cessé d'utiliser à sa pleine capacité son merveilleux corps, et qu'il est devenu sédentaire. Nos ancêtres travaillaient activement la terre pour en tirer subsistance et abri: l'agriculture offrait (et offre toujours) à l'humain le plein assortiment d'activité physique tant aérobique [passez la journée à bêcher le potager, ou à courir les vaches, et on s'en reparle!] que les étirements [rejoindre cette dernière pomme sur la branche la plus élevée n'était pas de tout repos!] et jusqu'aux activités de résistance [transporter les récoltes, engranger grains et fourrages, c'est encore mieux pour la forme que lever des poids et haltères au gym!]. Les peuples plus nomades, avec leurs longues randonnées pour trouver et cueillir leur subsistance, sont aussi un bel exemple de la valeur intrinsèque, pour l'humain, de l'activité physique quotidienne.

Nous sommes génétiquement & physiologiquement faits pour bouger.

Le regroupement des gens en villes de plus en plus industrialisées a amorcé ce virage vers la sédentarité. Il s'en est suivi des périodes anormalement longues où il fallait se tenir debout au même endroit, ou rester assis, le travail industriel l'exigeant. Puis, arrive la télévision... Là encore, l'activité physique en a pris pour son rhume! Au lieu d'aller jouer dehors, ou de pratiquer des activités physiques en groupe, les enfants et les adultes se sont mis à suivre les prouesses sportives de tierces personnes, à la télé. En une génération, l'expression « couch potato » [expression anglaise traduite par téléphage, télézard ou patate de canapé] est née et a pris toute sa signification. Ainsi, le temps passé assis à regarder la télé a surpassé celui passé à faire des activités avec la famille et les amis.

J'ai été la première coupable à ce chapitre! Hé bien, s'il faut tout dire, pas tellement de regarder la télévision, mais de sédentarité [je suis plutôt intellectuelle, le nez dans mes innombrables bouquins...]. De temps à autres, les gens planquent un DVD d'exercice dans le lecteur et s'activent, un jour, une semaine... Ce groupe de gens sédentaires (ou épisodiquement actifs), tristement, s'accroît quotidiennement. Et pour cause! Non seulement les médias nous inondent et envahissent, assurant notre sédentarité à grand renfort de téléphones intelligents, et tablettes, et jeux virtuels, mais en plus, ils nous vantent de plus en plus de nourriture dépourvue de toute valeur nutritive.

Notre magnifique corps humain se meurt à petit feu: affaibli et dénutri. Et c'est devenu un véritable cercle vicieux: moins les gens se servent de leur corps physiquement, moins ils mangent bien, moins ils ont le goût de changer les choses. Le résultat de toute cette inertie? Une population paralysée, embourbée dans un surpoids de plus en plus flagrant et monstrueux.

La révolution technologique nous permet maintenant de socialiser à distance (encore fermement assis sur notre popotin!). Cette participation virtuelle à la vie limite encore une fois notre activité physique. Une étude récente démontre que moins de 5% de la population est suffisamment active physiquement. Un fait qui a des répercussions sur notre tour de taille collectif, certes, mais aussi au niveau de notre biochimie, de notre immunité et de notre longévité.

Au cours du dernier siècle, de nombreuses études scientifiques ont souligné l'importance vitale de l'activité physique pour le bien-être de l'humain. Il est essentiel de faire des activités aérobiques (développant notre cardio-vasculaire, et améliorant notre oxygénation), de résistance (pour des os solides et des muscles fermes) et de souplesse (pour des articulations qui fonctionnent bien). Pratiquement toute maladie connue peut être efficacement combattue grâce à une circulation activée, une température corporelle mieux régularisée et une oxygénation accrue.

L'activité physique améliore aussi nos capacités mentales et leur fonctionnement. Plusieurs recherches ont démontré que l'activité physique accroît le positivisme, diminue la procrastination, et augmente l'estime de soi. La vigueur sexuelle est aussi rehaussée.

Regardez autour de vous. Toutes ces personnes dont vous admirez le physique sont certainement des personnes qui sont physiquement actives. Dans notre société « à 100 km/h », l'activité physique n'est pas une évidence: il faut la planifier. Il faut de l'engagement. Il faut de la discipline. Il faut aussi savoir être créatif dans notre intégration de l'activité physique à notre horaire surchargé.

Le corps, c'est comme le reste: on s'en sert, ou on le perd!

J'ai toujours été intéressée par la santé via la nutrition. L'activité physique... ouf! un peu moins disons! Je n'ai jamais aimé me faire suer sur un vélo stationnaire, ou lever des poids devant un miroir dans un gym. Je suis une fille de plein air, que voulez-vous! Intégrer l'activité physique à mon style de vie santé a été, pour moi, une question de trouver des opportunités où je pouvais m'activer de « façon productive »: bêcher le potager à la main (au lieu d'utiliser un rotoculteur), engranger les ballots de foin et de paille manuellement [vous devinez que j'habite à la campagne!], nettoyer les animaux dans la grange manuellement (au lieu d'avoir un système automatisé), désherber manuellement, marcher, déneiger à la pelle (ou lieu de la souffleuse), faire des activités physiques avec les enfants (lorsqu'ils étaient jeunes) et j'en passe. Vous voyez un peu le principe? Je ne passe pas une minute dans un gym, je n'ai pas d'abonnement à quelque centre sportif, bien que j'aie quelques DVD de Pilates (parce que j'aime bien cette forme d'activité physique). Mais, je peux vous en assurer: j'en bouge un coup! Et ce, à chaque jour!

Beaucoup de personnes qui entreprennent une réforme de leur style de vie vous diront que leur santé, leur vigueur, leur longévité, ils la doivent en grande partie à l'activité physique régulière. Il est impossible d'être au sommet de notre forme sans activité physique régulière: c'est aussi simple que ça! Notre chimie corporelle et notre physiologie en dépendent.

Plus de 95% de la population ne bougent pas suffisamment. Il nous faut déposer la télécommande (ou le livre, ou la tablette, ou la souris) et, il nous faut nous bouger le popotin! Tout de suite! Oh! Je sais... C'est pénible au début. Mais, croyez-moi, les bienfaits à la clé sont incroyablement plus puissants, plus sources de bonheur véritable & durable que toute cette sédentarité ne le sera jamais. Et le sentiment d'accomplissement est sans pareil! Notre attitude positive et notre corps sculpté en seront les témoins incontestables.

Nous atteindrons tous nos objectifs de façon différente: « p'tit train va loin » est mieux que de se défoncer puis abandonner. N'essayez pas de devenir un athlète de niveau olympique du jour au lendemain. Trouvez-vous un entraîneur personnel, si ça vous motive et si ça vous aide à atteindre vos objectifs plus facilement. Ou faites comme je fais: trouvez des façons d'être physiquement actif (au moins 30 minutes, préférablement une heure) à chaque jour: stationnez l'auto le plus loin possible de votre destination, prenez l'escalier au lieu de l'ascenseur, portez vos sacs à l'épicerie au lieu de les trimbaler dans le carrosse, rendez-vous au travail (ou visitez un ami) en vélo au lieu de prendre l'auto, planifiez des randonnées en forêt pour un pique-nique en famille, etc. Pensez à inclure des activités dans chacune des trois catégories indispensables: aérobique, résistance et souplesse.

La santé optimale, ce n'est pas sorcier. Elle suit quelques règles incontournables, bien simples. Poursuivons donc avec un enthousiasme sans limite la santé optimale. Ne laissons pas tiédir cet enthousiasme. Prenons la bonne voie, et non la voie de la facilité. Prenons le temps d'être reconnaissants pour nos bons coups et nos réussites. Profitons de toutes les nuances, de toute la beauté et de toute l'abondance de la Vie.

Bises actives,
Sheryl-Anne xx