Gadgets

Préparation de repas crus

L'alimentation vivante ne nécessite pas plus d'équipement que la cuisine traditionnelle (pensez casseroles, poêlons, grille-pain, moules, etc.). Quelques appareils et outils de bonne qualité et bien choisis, et vous pourrez réaliser toutes les créations crulinaires que votre imagination vous soufflera.

Parmi les « petits gadgets » qu'une bonne crusine vivante peut avoir, mentionnons: germoirs, sacs à filtration, appareils pour les laits de noix, mandolines, spiraliseurs, râpes, zesteurs et bien d'autres. Chacune de ces petites merveilles vaut son pesant d'or quand on pense à la variété et la rapidité d'exécution qu'elle amène dans la crusine. Ces gadgets ne sont en aucun cas indispensables. La plupart ne sont pas très coûteux non plus.

Pensez qualité et facilité de nettoyage lorsque vous achetez un de ces gadgets. Rien de tel qu'un outil toujours prêt à être utilisé, facile à nettoyer et qui fait un bon boulot. Une véritable joie!

Mandoline

La mandoline sert à créer des tranches, ou des juliennes, uniformes. C'est un accessoire fort intéressant, mais dont il faut apprendre à se servir correctement (en utilisant le protecteur, toujours!) afin d'éviter les accidents. Une mandoline, c'est coupant! Qu'on se le dise. La mandoline est généralement rectangulaire, avec des lames, souvent interchangeables et qui peuvent s'ajuster (selon les modèles) pour choisir le type et l'épaisseur de la coupe. Elle peut aussi être munie un réceptacle en dessous pour recueillir les aliments tranchés. On glisse l'aliment à trancher sur la longueur de la mandoline en utilisant toujours le protège-doigt. Les tranches sortent par le dessous. C'est un outil fort utile pour découper uniformément de bonnes quantités d'aliments. Personnellement, je préfère les modèles en métal, plus robustes mais aussi plus dispendieux et plus lourds.

Spiraliseur

Ce qu'on appelle un spiraliseur est un outil de cuisine qui crée de longues ficelles avec un aliment. On s'en sert beaucoup pour créer « spaghetti, fettucine et linguini » à partir de légumes comme le zucchini et le concombre, la carotte, le panais, la betterave, bref, tout légume (ou fruit) qui est suffisamment solide pour être découpé de la sorte. Il existe des modèles verticaux et horizontaux. L'appareil fonctionne très simplement en insérant un aliment, coupé de la bonne longueur, sur un moyeu, puis en tournant une manivelle tout en faisant avancer l'aliment sur une lame. Les lames peuvent être interchangeables, selon les modèles, permettant de créer diverses largeur de « nouille ». Ceci crée de fines lamelles longues, si appréciées des amateurs d'alimentation vivante. Ces nouilles peuvent servir à créer des mets crus typiquement italiens: spaghetti, fettucine, linguine, ou d'autres mets à base de pâtes alimentaires crues. On peut aussi se servir de ces fines nouilles comme décoration: ça fait tout un effet! Personnellement, je préfère les modèles verticaux qui prennent avantage de la force de notre poussée sur l'aliment, aux modèles horizontaux qui tendent à glisser sur le comptoir (à moins d'être bien ancrés).

Zesteur

Le zesteur est un petit outil qu'on tient d'une main, en le passant sur la surface d'un aliment, pour en retirer une fine couche: le zeste. On s'en sert surtout sur les agrumes (bio toujours, pour ne pas manger tous ces horribles pesticides, fongicides, colorants, cire, etc.). Mais, on peut aussi s'en servir pour créer de fines juliennes utilisées pour la décoration d'un mets ou d'une boisson crue. Il existe aussi des modèles qui ressemblent à de petites râpes planes, qu'on tient d'une main, tout en glissant l'aliment sur la surface râpeuse (attention aux doigts!), pour en retirer le zeste. Je préfère ce modèle. Je m'en sers aussi pour râper le gingembre frais, le curcuma, la noix de muscade, la cannelle et l'ail.

Sac à lait

Le sac à lait a deux utilisations: soit pour filtrer le lait de noix ou de graines (afin d'en retirer la pulpe), soit pour faire germer des graines. C'est essentiellement une pièce de tissu résistant, souvent munie d'une corde. On pourrait aussi s'en servir pour filtrer et affiner les fromages fait à base de noix. Si on s'en sert pour filtrer, simplement placer le sac sur un grand bol, puis verser le mélanger à filtrer à l'intérieur. Ensuite, il suffit de presser le sac, au-dessus du bol, pour en extraire le liquide. Si on s'en sert pour faire germer des graines, on verse une quantité de graines préalablement trempées dans le sac, on le rince abondamment dans l'eau, on l'essore, et on le suspend, préférablement au-dessus d'un bol ou du lavabo, pour laisser germer les graines. Rincer et essorer 2 ou 3 fois par jour. Ça fonctionne bien pour les grosses légumineuses, et aussi, comme méthode de germination en voyage: pas de pot de verre à briser!

Dernière note: Ne pas utiliser le même sac pour deux utilisations différentes (filtrer et germer). La filtration laissera inévitablement un résidu huileux dans le tissu qui causera des problèmes de moisissures et de contamination pour la germination. De même, la germination pourrait donner « un goût » au sac qui serait transmis aux laits... Ouach!

Moulin à café

Le moulin à café sert à moudre finement de petites quantités de noix, de graines, d'épices ou de café (!), bref, des aliments secs. C'est un appareil très utile, et fort résistant: le mien est un modèle de base bien ordinaire qu'on retrouve dans toutes les quincailleries, acheté il y a plus de 20 ans, et il fonctionne encore comme un charme! Et il a servi à tout: café, épices (et certaines sont assez dures merci!), noix, graines... Il est généralement constitué d'un petit bol, muni de lames très coupantes, sur un socle. On met l'aliment à moudre dans le bol, on active l'appareil et voilà: aliment finement moulu.

Sorbetière

La sorbetière est ce que je considère comme un appareil de luxe: pas du tout nécessaire, mais tellement pratique une fois qu'on en a un! Cet appareil sert à créer des desserts glacés: sorbets et crèmes glacées. Un sorbet, à strictement parler, est un dessert glacé préparé à partir de fruits seulement. Une crème glacée, quant à elle, est un dessert glacé préparé à partir d'un lait ou d'une crème: pour nous, amateurs d'alimentation vivante, ce sera des laits de noix ou de graines. Il existe des modèles manuels (qu'on baratte soi-même à la main), et d'autres électriques. Personnellement, je crois que tant qu'à investir dans ce genre de gadget, autant se gâter et acheter le modèle électrique. On y verse la préparation à congeler, on branche et quelques heures plus tard, dessert glacé sublimement décadent et délicieux!

L'alimentation vivante reste encore un peu en avance de son temps, c'est vrai. Par contre, elle constitue définitivement un style alimentaire qui favorise la santé, le bien-être et la longévité de ceux qui aiment manger cru et vivant. Alors, équipez-vous selon vos goûts et possibilités et... crusinez!

Bises équipées,

Sheryl-Anne xx