Cru 101 : Comment faire la transition vers l'alimentation vivante

plongez dans le cru

Vous avez entendu parler de l'alimentation vivante. Ou vous êtes tombé d'aventure sur un site de crudivorisme. Et, ça a piqué votre curiosité! Vous avez lu et fait des recherches. Vous êtes finalement tombé en amour avec l'alimentation vivante: intégrer de plus en plus d'aliments crus et vivants à votre alimentation, et peut-être même à celle de votre famille au grand complet, ça vous intéresse au plus haut point.

Le temps pour ce genre d'expérience est propice pour vous maintenant, vous le sentez. Oui, c'est le bon temps: ça résonne en-dedans! Une fois la décision prise, pourquoi perdre du temps? Allez, plongez! Faites des vagues: c'est tellement amusant!

Comme vous pouvez vous y attendre, vous ne connaîtrez pas tout dès le début. Alors pourquoi attendre? Vous ne pouvez pas possiblement prévoir toute éventualité. Alors pourquoi se torturer? Envisagez la chose comme un saut vers l'aventure. C'est un peu mystérieux, épeurant peut-être même. Mais vous avez lu sur l'alimentation vivante, non? Vous avez repéré de succulentes recettes crues, n'est-ce pas? Vous vous êtes fait quelques amis amateurs d'alimentation vivante, soit en ligne ou dans votre communauté, j'imagine? Vous trouverez tout ça, et bien plus sur le présent site, et aussi au sein de la Communauté Facebook de Crusine Santé.

Faire la transition

Ceci étant dit, il y a tout de même des façons de procéder pour assurer une transition harmonieuse vers l'alimentation vivante. Par exemple, si vous ne savez pas du tout de par quel bout commencer, vous pouvez lire l'article Comment devient-on crudivore?, qui vous aidera à établir vos attentes face à votre cheminement en alimentation vivante, en vous amenant à réfléchir à quelques questions fondamentales. Ce n'est qu'un parmi une foule d'articles sur ce site qui peut vous aider: et j'en ajoute constamment d'autres!

Si vous désirez être aux premières loges des nouveautés que je présente sur ce site, abonnez-vous à Passion crue, une infolettre que je publie à chaque semaine. Il me fera grand plaisir de vous tenir au courant.

Examinons quelques étapes que vous pourriez envisager afin de faciliter l'intégration de l'alimentation vivante à votre style de vie santé, dès maintenant. Chacun y va à son rythme, évidemment. Les diverses étapes décrites ici vous offrent un bon guide pour orienter vos premiers pas dans l'univers fascinant de l'alimentation vivante. Et, bien que je les aies présentées dans un certain ordre, rien ne vous empêche de changer celui-ci, si le faire vous facilite la vie.

Si vous consommez de l'alcool...

Essayez: vins organiques ou bio-dynamiques; ou de la kombucha; ou du kefir de fruits; jus (avec eau pétillante)
Bienfaits retirés de cette substitution: moins de sulfites; moins de risque de déshydratation
Objectif: aucun alcool
Bienfaits d'atteindre l'objectif: moins de toxines; réduction du risque de mauvais choix alimentaires lorsque sous l'influence; moins de dommage au foie

Si vous consommez des produits alimentaires pré-emballés non crus...

Essayez: commander ou acheter au magasin d'alimentation naturelle des produits pré-emballés crus et vivants (craquelins crus, granolas crus, croustilles de chou frisé [kale, en anglais]); noix ou graines crues; fruits secs biologiques
Bienfaits retirés de cette substitution: aucun gras trans, agent de conservation ou additifs alimentaires; moins de sel; plus d'enzymes, de vitamines et de minéraux
Objectif: produire soi-même ses propres aliments déshydratés; manger plus simplement et plus frais (plus de légumes et de fruits frais, noix et graines simplement trempées, et moins d'aliments déshydratés)
Bienfaits d'atteindre l'objectif: contrôle plus actif de la qualité de son alimentation et de sa valeur nutritive; plus grand attachement à sa source d'alimentation; moins d'emballage; plus de vitalité dans l'alimentation

Si vous consommez des aliments raffinés, chimiques, dénaturés (ou pas très santé)...

Essayez: consommer des aliments entiers (grains céréaliers entiers, légumineuses entières, pâtes alimentaires faites de grains entiers, etc.)
Bienfaits retirés de cette substitution: augmentation de la densité nutritionnelle de votre alimentation (plus de vitamines, minéraux et phytonutriments de toutes sortes)
Objectif: consommation exclusive de végétaux entiers, le plus près possible de leur état naturel
Bienfaits d'atteindre l'objectif: minimisation des pertes de nutriments; augmentation de la vitalité; diminution de l'exposition aux infinies machinations chimiques présentes dans la bouffe commerciale

Si vous consommez des produits de source animale...

Essayez: en premier, éliminer les chairs animales (tant boeuf, poulet que poisson); ensuite faites la transition vers le végétalisme (consommer exclusivement des plantes; pas de chair animale, pas de produits laitiers, pas d'oeufs); ensuite, il ne reste qu'un pas vers l'alimentation vivante (végétalienne et sans cuisson)
Bienfaits retirés de cette substitution: diminution d'énormément de problèmes de santé; moins grande empreinte écologique; bien-être animal
Objectif: consommation exclusive de végétaux entiers, le plus près possible de leur état naturel, et préférablement crus et/ou vivants
Bienfaits d'atteindre l'objectif: santé, bien-être et longévité accrus

Si vous consommez des végétaux produits commercialement...

Essayez: éviter les fruits et légumes les plus contaminés et acheter ceux issus de culture biologique le plus souvent possible; cultivez vos propres légumes et fruits, noix et graines
Bienfaits retirés de cette substitution: moins d'exposition aux toxines chimiques; réduction de la pollution de l'environnement incluant l'eau; moins d'impact sur la faune et la flore; augmentation de la densité nutritionnelle des aliments consommés
Objectif: acheter tous nos fruits et légumes, noix et graines, algues et micro-algues de sources biologiques, ou à tout le moins, sans produit chimique; magasiner localement autant que possible; achetez saisonnier autant que possible
Bienfaits d'atteindre l'objectif: soutien de l'économie locale (agriculteurs); moins d'exposition aux cancérigènes; planète en santé

Je pense que vous voyez un peu le principe. Il est aussi intéressant, peut-être même indispensable, pour vous de découvrir une perspective unique sur la façon que les gens ont de se nourrir, comment ils considèrent les aliments qu'ils consomment et l'influence particulière que leurs points de vue ont sur leurs résultats (par exemple, sur leur bien-être, leur santé, leur énergie). J'ai écrit un article de fond purement rawvolutionnaire (pas pour me péter les bretelles, mais c'est vraiment inédit!): L'Évolution des diètes qui est une vision Intégrale des diverses approches modernes à la diététique, à la nutrition et à la santé. Je vous invite chaleureusement à le lire: vous ne verrez plus jamais les mots diète ou alimentation de la même façon... Et ça vous aidera à mettre toute cette histoire de transition en perpectives.

Faire la transition ne veut pas forcément dire y aller tout d'un coup, comme vous avez pu le constater. On peut prendre des petits pas (même de minuscules pas de bambins, s'il le faut): l'important étant de s'engager sur la voie. Voyez ces étapes intermédiaires comme des jalons sur votre route. Les jalons ponctuent le décor et vous donnent un sentiment d'accomplissement et de but à atteindre. Entrevoyez les changements que vous pouvez effectuer maintenant et accordez la priorité à ce qui vous importe le plus.


Que vous fassiez le grand plongeon ou que vous y alliez à petit pas, c'est votre cheminement. Ajustez les choses au fur et à mesure de votre progression. Et, parce que vous y aurez songé et que vous prendrez des décisions conscientes, vous serez définitivement en route vers la santé radieuse et la vitalité grâce à l'alimentation vivante.

Bises transitionnelles,