Cru 101 - Alimentation vivante et solitude

solitudeComme beaucoup de personnes souhaitant manger plus sainement, il est possible que, peu de temps après avoir fait la transition vers l'alimentation vivante, vous ressentiez une solitude désagréable, attribuée fort justement à votre nouvelle façon de vous alimenter. Plus d'un amateur d'alimentation vivante vit dans une famille où les autres membres n'y trouvent rien d'intéressant. Certains font face à de l'opposition sérieuse. Comment faire pour garder le moral alors?

Si vos amis, votre famille ou vos collègues de travail désapprouvent de votre alimentation et qu'ils vous le font savoir avec force (et à répétition!), il vous faudra leur expliquer, de la façon la plus respectueuse dont vous êtes capable, que leurs remarques vous déplaisent. Essayez quelque chose du genre: « Je sais que ce que je mange te dérange et que tu n'es pas d'accord. Mais, j'apprécierais énormément que tu ne m'en parles plus et que tu gardes tes opinions pour toi en ma présence parce que je me sens [insérez ici le sentiment que leurs remarques vous inspire]. » S'ils sont un tant soit peu respectueux et qu'ils vous aime, ils obtempéreront. S'ils s'y refusent, la question devient alors: pourquoi endurer de telles personnes?

Une exception à mentionner: le cas où vous auriez vraiment l'air malade dû à votre alimentation. Il arrive que certains ne se nourrissent pas correctement en alimentation vivante et que cela se reflète négativement sur leur santé. Alors, il faut porter attention à ce genre de discours. Si plusieurs personnes que vous savez avoir votre intérêt à coeur vous répètent que vous avez l'air malade, mal en point, il vaudrait la peine de réfléchir sérieusement à la véracité de leurs propos. Remédiez à toute carence alimentaire avant que votre santé n'en souffre vraiment: après tout, vous aspirez à la santé, et c'est pour cette raison que vous mangez cru, n'est-ce pas?

Que faire ensuite? Une fois que vous savez ne pas être carencé, que vous pètez de santé, que vous aimez votre nouveau style de vie, mais que les personnes que vous fréquentez présentement n'acceptent toujours pas votre nouvelle alimentation, et que vous n'entrevoyez pas dans un avenir proche qu'ils changeront d'attitude, que vous reste-t-il comme option?

Observez votre entourage. Observez très attentivement. Vous recherchez N'IMPORTE QUI susceptible de s'intéresser, de près ou de loin, à l'alimentation vivante. Même dans ma famille de « carnivores », j'ai trouvé un écho, un désir de manger un peu plus santé (sans aller pour autant vers l'alimentation vivante). Dans la maison, un panier de fruits sur le comptoir de la cuisine au lieu de la traditionnelle boîte à biscuits, un plat de crudités et de la trempette avec le repas du midi et une salade en accompagnement au repas du soir: voilà des changements positifs pour tout le monde, et cela vous permet de partager un peu de la même nourriture. Au travail ou avec les amis, il y a toujours quelqu'un dans l'entourage, si on scrute attentivement, qui veut mieux s'alimenter. Apprenez à connaître de telles personnes. Fréquentez-les plus assidûment. Il y a de fortes chances qu'elles aussi passent un mauvais quart d'heure pour ce qui concerne leur alimentation. Vous pourrez vous épauler. Il n'est pas nécessaire ici que ladite personne partage votre goût pour l'alimentation vivante. Tout ce qui importe, c'est qu'elle en soit respectueuse et, peut-être même, curieuse.

Vous pouvez aussi rechercher les événements en alimentation vivante et en santé naturelle dans votre région (quelque fois, il faut étirer pas mal la définition de « région »!). C'est sans conteste l'endroit idéal pour trouver des personnes aussi intéressées que vous à l'alimentation vivante. Il peut s'agir de retraites, de conférences publiques ou d'expositions. Faites l'effort d'assister à de tels rassemblements: vous ne le regretterez pas! Vous y trouverez des amis, du soutien, un entourage positif quoi! Quelle joie! Assurez-vous de prendre en note les coordonnées de tout ce nouveau monde pour qu'à votre retour chez vous, vous puissiez maintenir le contact. Ils deviendront des oasis de fraîcheur dans votre cheminement vers la santé, le bien-être et la longévité grâce à l'Alimentation vivante équilibrée.

Pensez aussi à aller faire un tour du côté d'Internet. Il existe toute une communauté virtuelle de gens passionnés par l'alimentation vivante dans le cyber-espace: le groupe Facebook Crusine Santé, par exemple. Faites-vous des amis là où vous vous sentirez à l'aise. Vous y trouverez soutien, conseils, trucs pratiques et qui sait, peut-être quelqu'un qui habite pas trop loin de chez vous qui aime aussi l'alimentation vivante!

Y a-t-il un bar-à-jus, un restaurant/café d'alimentation vivante dans votre région? Vous y rencontrerez les amateurs d'alimentation vivante de votre coin, à n'en pas douter. Alors, laissez votre timidité à la maison, marchez (ou conduisez) résolument vers ce lieu et, faites-y la rencontre de personnes intéressantes. Un peu d'initiative aboutira assurément positivement. Si de tels établissements n'existent pas encore dans votre coin du globe, vous pouvez diriger vos efforts vers les restaurants végétariens ou végétaliens. Ça vaut la peine d'essayer. Qui sait si un amateur d'alimentation vivante ne s'y cache?

Avez-vous entendu parler de mentor (ou coach) en alimentation vivante? Je l'espère [parce que j'en suis une, pour commencer!]. Même si le soutien personnel un-à-un n'est pas dans votre budget, il existe d'autres façons de profiter du savoir d'un mentor. Faites le tour du présent site, Crusine Santé. Vous y trouverez énormément d'informations! Pensez aussi, si le coeur vous en dit, à suivre une ou plusieurs formations en alimentation vivante. Un p'tit cours de crusine, peut-être? Plusieurs excellents formateurs en crusine existent. Renseignez-vous pour ce qui concerne votre région. Et si vous faites des trouvailles dignes de mention, laissez-le-moi savoir pour que je puisse partager cette information avec tout le monde.

Alors, avec ces quelques conseils, vous vous retrouverez avec un vaste cercle de personnes toutes aussi intéressées que vous par l'alimentation vivante, ou, à tout le moins, à l'alimentation santé. Vous manquiez de soutien, d'encouragement? Plus maintenant!

Bises bien entourées,

Sheryl-Anne xx