Cru 101: Trois mythes de l'alimentation vivante éclaircis

«Mange ceci. Pas cela.»S'il y a une chose qui me prend à rebrousse-poil, ce sont les faux-semblants, les demi-vérités, les simulacres... Et en alimentation vivante, tristement, il y en a. Trop! Tout un chacun y va de son p'tit grain de sel, sa philosophie personnelle. Et il n'y a rien de mal à cela; en fait, j'apprécie énormément que les gens prennent le temps de se former une opinion. Si vous visitez ce site depuis un bout de temps, vous savez que j'encourage les amateurs d'alimentation vivante à le faire, par opposition à suivre aveuglément l'avis d'un « expert », aussi compétent soit-il.

Ce qui me fait virer en bourrique, c'est lorsqu'on essaie de donner à ces opinions purement personnelles des airs de vérités absolues. Alors, je vais tenter, dans les lignes qui suivent, de jeter un peu de lumière sur trois des mythes les plus tenaces de l'alimentation vivante présentement. Et nous verrons, ensemble, s'ils résistent à l'épreuve du feu.

Mythe # 1 — L'alimentation vivante, c'est du tout ou rien.

Je commence par celui-ci, parce que c'est mon préféré, et j'en parle dans mon livre-papier « L'alimentation vivante simplifiée ». Pour répondre rapidement, non, il n'est pas nécessaire de manger à 100% cru tout le temps pour récolter les innombrables bienfaits de l'alimentation vivante. Saviez-vous que la plupart des gens qui se disent crudivores consomment en fait 80% de leurs aliments crus? Ce qui laisse un p'tit 20% pour des aliments cuits. La proportion d'aliments crus que vous décidez de consommer est une décision très personnelle (basée sur votre expérience personnelle de ce qui est le mieux pour vous en ce moment), et vous constaterez que cette proportion variera avec le temps, en accord avec votre propre évolution personnelle et en accord avec d'autres facteurs, comme la saison, par exemple.

Pour ma part, je peux vous assurer que manger à 100% cru sur de longues périodes a engendré un bien-être incomparable dans ma vie. Mais je suis une de ces personnes pour qui la maladie a joué en sa faveur: le moindre aliment cuit me fait me sentir si mal que j'ai de la motivation à manger exclusivement cru! Si vous n'avez pas le même problème, une petite proportion d'aliments cuits et santé peuvent très bien figurer régulièrement à vos menus tout en récoltant les bienfaits de l'alimentation vivante.

Commencez où vous êtes maintenant, et augmentez graduellement votre proportion d'aliments crus et vivants. Vous en viendrez très naturellement à un niveau qui vous paraît idéal pour cette étape de votre vie.


Mythe # 2 — Il y a une bonne façon de manger cru.

Une bonne façon de manger cru qui soit universellement bonne pour tout le monde, en tout temps et en tout lieu? Comment peut-on croire une telle chose! Une femme qui allaite aurait les mêmes besoins qu'un jeune garçon ou qu'un bûcheron? Ça ne tient pas debout. [Je sais, j'y vais un peu fort! Mais voyez-vous, je suis tellement passionnée et je veux tellement vous éviter des erreurs coûteuses... J'espère que vous me pardonnerez cette envolée.]

La vérité, c'est qu'il y a autant de bonnes façons de manger cru qu'il y a de personnes qui adoptent l'alimentation vivante. Et il y a autant de mauvaises façons aussi. Il existe bien des principes, une base si vous voulez, qui assure une nutrition optimale: ce que j'appelle l'Alimentation vivante équilibrée. Comment ceci s'applique à vous (mangerez-vous plus/moins de fruits; un peu plus de noix/graines; éviterez-vous certains grains céréaliers germés...), ça, c'est infiniment variable.

Lorsque quelqu'un vous dit: « J'ai bien essayé l'alimentation vivante, mais ça ne fonctionne pas. Je n'ai vu aucune amélioration (ou je me sentais tellement mal) et j'avais faim tout le temps, en plus! », c'est fort probablement que cette personne tentait de s'en tenir à ce qu'une tierce personne l'avait convaincue être LA bonne façon de manger cru, et n'écoutait pas sa Sagesse intérieure.

Les grands gourous qui vous disent avoir trouvé LA méthode, LA formule magique, en alimentation vivante (ou ailleurs) ont totalement raison: ils ont trouvé la formule magique POUR EUX. Votre formule magique sera différente, c'est certain. Êtes-vous du même sexe que ce gourou? Avez-vous la même taille? Même âge? Même ossature? Même niveau d'activité physique? Même métabolisme? Même environnement? Mêmes antécédents familiaux? Chacun de ces facteurs, et une multitude d'autres, affectent directement ce que vous devez manger, comment vous le digérez, comment votre organisme l'assimile, comment les nutriments sont utilisés, et comment les déchets sont évacués. Est-ce vraiment raisonnable de penser qu'il existe une façon universelle de manger cru lorsqu'on considère tous ces facteurs? Non.

Prenez le temps de faire l'expérience personnelle de ce qui fonctionne pour vous en alimentation vivante, des aliments et des proportions qui vous conviennent, et vous aurez assurément du succès et vous vous sentirez extrawordinaire!

Mythe # 3 — L'alimentation vivante est une garantie de santé.

Certaines personnes sont sous l'impression que si elles ne mangent que des aliments crus ou vivants, qu'elles ne seront jamais malades. Je vous propose une image pour révéler l'erreur de ce mythe. Imaginez vivre au beau milieu d'une grande ville hyper polluée, vous savez du genre à avoir un smog tellement dense qu'on a mal à voir sa main devant son visage. Maintenant, imaginez-vous manger 100% cru et 100% biologique dans ce milieu, une alimentation vivante parfaitement équilibrée et qui vous va à merveille. Seriez-vous étonné de développer un problème pulmonaire? Vous mangez super santé, mais vous respirez de la pollution concentrée à longueur de journée! Impossible d'être au sommet de votre forme dans de telles conditions, vous en conviendrez.

Le contenu de votre assiette est un aspect important de votre santé globale. Mais ne commettez pas l'erreur de penser que c'est le seul. Votre environnement, votre niveau d'activité physique, si vous prenez de l'air frais régulièrement, si vous prenez du soleil, si vous êtes stressé, si vous vivez des relations équilibrées (ou au contraire drainantes), toutes ces choses, et beaucoup plus, affectent votre santé globale. Vos antécédents familiaux, votre passé alimentaire, l'attitude que vous avez présentement face à votre alimentation, et même votre spiritualité ont tous une influence sur votre vitalité. Vous êtes une personne complexe, et votre santé optimale tient à l'harmonie globale de toutes ces facettes.

L'alimentation vivante est un excellent pas (un gigantesque bond, en fait!) dans la bonne direction: n'arrêtez pas là! Vous méritez de connaître et de vivre votre plein potentiel, en ayant une vie équilibrée à tous les niveaux, en autant que faire se peut, évidemment. Et ça aussi, c'est un beau cheminement, que l'alimentation vivante carbure parfaitement.

Bises démystifiées,
Sheryl-Anne xx


Audio-blogue

Si vous préférez m'entendre plutôt que de me lire, veuillez télécharger votre copie du fichier audio en CLIQUANT ICI.

Astuce de coach: Avec ces fichiers audio que je vous offre gratuitement, constituez-vous une Bibliothèque audio crue (une collection de fichiers audio autour du thème de l'alimentation vivante) que vous sauvegarderez sur un lecteur de fichiers mp3 (du genre iPod). C'est une excellente astuce pour rester motivé et inspiré tout au long de votre cheminement: écoutez-les en auto, lorsque vous prenez une marche ou en accomplissant les tâches ménagères. C'est comme m'avoir comme coach personnelle à vos côtés, au quotidien!


Commentaires   

#1 elodie 25-04-2015 03:25
Bonjour Sheryl, j'ai souvent été envahie de doutes durant mes 20 ans d'expérience crue, avec des régressions importantes. Je suis tes info-lettres avec attention et elles me revitalisent énormément car j'ai découvert une nouvelle façon de manger cru sans culpabilité. MERCI Sheryl-Anne
#2 CrusineSanté 28-04-2015 21:10
Merci énormément Élodie! xx