Je mange cru, toi pas.

ConflitEnthousiasmée aux as, vous tendez votre dernière invention crulinaire à votre douce moitié... qui vous regarde d'un air purement dégoûté! Vous venez tout juste de parfaire votre recette de smoothie plus vert que vert, et vous aimeriez bien partager votre découverte avec l'homme de votre vie. Mais voilà, vous mangez cru, lui pas. Et non seulement il ne mange pas comme vous, il vous trouve bizarre, excentrique, étrange. Il vous offre même parfois de l'opposition! Carrément. Contrecarrant vos meilleures planifications alimentaires, il fait pénétrer clandestinement dans la maison croustilles, chocolats, café et toutes sortes d'autres tentations cuites et pas-du-tout santé. Plus vous vantez les mérites de manger santé, plus il réclame poutine, hot-dog et pizza. Comment faire survivre (et même voir s'épanouir) votre relation à votre engouement pour l'alimentation vivante? Y a-t-il de l'espoir?

Mais oui, ne vous en faites pas! Je suis la preuve vivante que c'est possible: on ne trouve pas plus carnivore que mon homme. Je dirais que dans le monde de l'alimentation vivante, les couples « mixtes » sont de beaucoup plus nombreux que les couples où les deux partenaires sont crudivores. Ça pourrait changer avec le temps, évidemment. Nous n'en sommes qu'à l'aube de cette révolution alimentaire.

Plus d'une nouvelle venue à l'alimentation vivante a vu son enthousiasme se heurter à une relation avec un partenaire ne partageant pas sa passion de l'alimentation végétalienne sans cuisson. Étant nouvelle à l'alimentation vivante, vous avez beaucoup à apprendre. Votre santé, fort probablement, s'améliore de jour en jour. Votre énergie s'accroît elle aussi, au fur et à mesure que vous incorporez de plus en plus d'aliments crus et vivants à votre régime alimentaire. Il se peut même que vous passiez au travers d'une (plus ou moins) petite détoxification... Pas agréable pour vous, certes, mais encore moins pour votre partenaire de vie!

Alors comment faire en sorte que vous ne « détoxiez » pas votre partenaire de vie, ou encore pire, la famille au grand complet, en adoptant l'alimentation vivante? Comment ne pas se mettre tout ce beau monde à dos: voilà la question!

La première chose à laquelle il faut prêter attention, c'est de ne pas, dans notre enthousiasme et énergie débordante, tenter de convertir l'autre à notre style alimentaire. On ne peut changer que soi-même, tous nous le savons. L'amour de votre vie entreprendra sa propre démarche santé lorsqu'il sera prêt. Un point c'est tout.

Ensuite, pensez que malgré une opposition plus ou moins ouverte au départ, ou en cours de route, votre partenaire finira — éventuellement — par accepter votre nouveau style de vie. Il y a fort à parier que ce ne sera jamais assez vite pour vous, mais... ne dit-on pas que la patience est une vertu? Aussi, ne le forcez jamais à choisir entre vous et ses ailes de poulets (ou sa poutine, ou sa lasagne cuite...). Vous n'apprécieriez pas ce genre d'ultimatum et lui non plus. Et s'il vous préférait sa bouffe? Une feuille de chou frisé, aussi nutritive soit-elle, n'a jamais fait un très bon partenaire de vie, peu importe la manière de la regarder ou de l'habiller!

C'est la joie!Le meilleur argument en faveur de l'alimentation vivante, le plus convaincant, ça reste vous. Votre énergie débordante, votre santé, votre vitalité! Sans mot dire, votre exemple éclatant en dira plus que vous ne pourrez jamais prêcher en une vie. Alors, motus et bouche cousue. Laissez parler vos actes, votre manière d'être et votre radieuse santé! Qu'il se fasse sa propre idée. Une image (vivante et crue!) ne vaut-elle pas mille mots?

Assurez votre partenaire de votre amour inconditionnel. Vous l'aimiez avant de virer cru, n'est-ce pas? Rappelez-lui fréquemment que vous l'aimerez même s'il ne change pas ses  habitudes alimentaires. Votre attitude enthousiaste, ouverte et conciliante le rassureront assurément.

L'argent peut aussi venir envenimer les choses lorsque vous débutez en alimentation vivante. En apprenant les propriétés des légumes et fruits biologiques, il est fort probable que vous voudrez faire la transition. Mais ça peut représenter toute une augmentation de la facture d'épicerie, dans certains endroits. Et puis, il y a l'achat des appareils... Bref, une discussion franche, ouverte et relaxe sur la question de l'argent serait toute indiquée et ce, dès les premiers signes de friction à ce sujet, préférablement même avant.

Il arrivera inévitablement qu'il questionnera le bien-fondé de l'alimentation vivante, alors renseignez-vous afin d'offrir des réponses convaincantes, basées sur des faits qu'il peut comprendre ou du moins respecter. Mais gardez-vous d'être sur la défensive et de vous lancer dans un débat infini et agressif à la moindre question. Une réponse courte et directe fera très bien l'affaire. S'il veut en savoir plus, il posera une autre question. Et n'oubliez pas de sourire et d'y aller avec humour!

Il n'est pas nécessaire de mettre un frein à votre enthousiasme mais vous devrez veiller à ne pas passer pour une « zélée ». Il y a un temps et un endroit pour chaque chose. Sachez user de discernement. Le méchoui annuel de famille n'est peut-être pas le moment idéal pour convertir la famille étendue aux vertus de l'alimentation vivante... Mais ce serait peut-être le moment idéal pour faire goûter aux convives un « sublimifique » gâteau cru aux carottes! On les aura toujours par la bedaine. Ça fonctionne à tout coup!

Bref, la transition de votre douce moitié vers l'alimentation vivante peut prendre beaucoup de temps. Elle peut ne pas se produire aussi. Chacun fait son lit, et s'y couche aussi. Vous êtes deux adultes, chacun responsable de ses propres actions, de ses propres choix et qui vivez chacun avec vos conséquences aussi.

L'article est écrit de la perspective d'une femme (en étant une moi-même!). Mais il s'applique aux hommes aussi. Il n'y a qu'à changer les sexes dans la prose et voilà!

Bises mixtes,

Sheryl-Anne xx

 

Commentaires   

#1 Emmanuel 22-10-2012 17:00
Ça ma donne envie de connaître la recette du gâteau cru aux carottes!
#2 CrusineSanté 27-03-2014 17:51
Voici pour vous Emmanuel (copiez/collez) : http://crusinesante.com/recettes/recettes-vivantes/desserts/gateau-cru-aux-carottes