Le chemin parcouru est plus important que la destination

Prenez le temps d'apprécier le chemin.Vous avez sûrement entendu cette phrase: le chemin est plus important que la destination. Cette petite phrase, souvent répétée, revêt une signification toute particulière, intime et profonde, pour l'amateur d'alimentation vivante qui voit sa belle initiative prendre toute la place dans sa vie.

Au lieu d'améliorer sa vie, l'alimentation vivante devient sa vie.

Le cheminement en alimentation vivante (que ce soit une approche crudivore ou plutôt frugivore/fruitarienne qui soit utilisée) peut être assimilé à un voyage en terre inconnue: confus, excitant, plein de surprises et de rebondissements et, il faut le dire, parfois frustrant. 

La première question reste toujours: « Qu'est-ce que je vais bien manger? » La plupart d'entre nous avons l'habitude de manger sans trop réfléchir: cela n'est plus possible (du moins pour un temps). D'autres sont bien ancrés dans leurs habitudes, ont une routine bien établie qu'ils peinent à perturber: mais ils sentent en même temps, le besoin du renouveau et de l'énergie qu'apportent l'alimentation vivante. D'autres encore, viennent à l'alimentation vivante pour des raisons de santé, tout simplement. Avec l'alimentation vivante, il vous faudra faire des choix conscients en matière de nourriture, repenser les habitudes autour de la table, tenir compte de l'apport saisonnier en fruits et légumes, prendre le temps d'apprivoiser les diverses techniques utilisées...

L'inconscience n'est plus possible. Du moins pour un temps. Tout est nouveau. Tout doit être repensé.

Toute cette réflexion peut sembler beaucoup à avaler, tout d'un coup. Par contre, lorsque vous faites l'effort, quels bénéfices vous récoltez à la clé! Pour vous simplifier la vie, et rendre votre cheminement en alimentation vivante plus agréable, voici quelques-unes de mes meilleures astuces. Voyez-y des occasions d'arrêter le train-train quotidien, qui va toujours trop vite, et de faire le point. Faites comme si vous étiez en voyage: arrêtez-vous de temps en temps et admirez le paysage de cette terre nouvelle, magique, inconnue. Respirez. Prenez des photos!

1) Le bilan de santé

Il est très difficile de savoir où nous allons, et de nous y rendre avec assurance, si nous ne savons pas où nous sommes en ce moment. Visitez votre professionnel de la santé: demandez analyses, tests et tout ce qui vous permettra de savoir exactement, avec certitude, votre état actuel de santé. Si vous ne savez pas trop quoi demander comme analyses, je vous encourage à lire Fin de la conjecture: voici les faits, un article qui en parle plus en détail.

2) Les changements graduels

Instruisez-vous. Lisez. Vérifiez vos sources. En fait, choisissez vos sources très soigneusement: toute information véhiculée — même si c'est par un grand nombre de personnes — n'est pas forcément utile ni même véridique. Apprivoisez l'Alimentation vivante équilibrée. Appliquez ce que vous apprenez. Ce qui veut dire qu'avec toute cette connaissance que vous cumulez, vous faites des changements positifs à votre vie. Et, surtout, allez-y en douceur. Incorporez graduellement de nouveaux aliments. Changez vos habitudes tout doucement.

3) Le journal

Prenez des notes des changements que vous faites, notes qui deviennent vos « photos du voyage ». Voyez comment votre corps réagit et s'ajuste. Donnez-vous le temps de vous adapter, mais ne vous entêtez pas dans une direction qui ne vous apporte rien de positif.

4) La ré-évaluation régulière

Regardez votre journal et faites les correctifs nécessaires. Après un bout de temps, vous croirez avoir trouver LA bonne façon de faire. Mais, comme la vie, vous aussi vous changez, vous évoluez, votre corps se purifie, se reconstruit, se remodèle. Et votre alimentation doit refléter ces changements. Rien n'est statique.

5) Le bonheur émotionnel en priorité

Vous aurez beau manger de la nourriture vivante, biologique, de source équitable, préparée avec les meilleurs instruments, si vous êtes profondément misérable (peu importe la raison), cela ne vous apportera pas la santé. Veillez à votre niveau de stress. Cherchez à résoudre les situations qui vous attristent, et celles qui vous mettent en colère. Sachez lâcher prise et abdiquer quand le faire contribue à votre plus grand bonheur émotionnel.

Il n'a nullement été question de pourcentages de cru/vivant, avez-vous remarqué? Que vous mangiez 100% ou 50% cru, peu importe. Trouvez les proportions d'alimentation vivante qui vous conviennent en ce moment. Ce n'est pas un concours ni une compétition. Et ce n'est pas coulé dans le béton non plus. Il est toujours possible de reviser, d'ajuster, plus tard.

Par-dessus tout, amusez-vous! Vous êtes en voyage, après tout...

Bises voyageuses,