Apprendre de nouveaux trucs à un vieux singe

singeComment se fait-il que nous puissions si facilement apprendre aux animaux à faire des trucs, à prendre certaines habitudes, à développer certains réflexes, et que nous, humains, en semblions incapables, malgré nos efforts sincères? Vous aimeriez comprendre? Alors, lisez ce qui suit.

Ça y est! Vous êtes décidés. Le chien de la maison va apprendre à donner la patte sur demande. Oui, c'est aujourd'hui que ça débute. Vous vous armez d'un sac de gâteries pour chiens et, en quelques jours, vous atteignez votre objectif. Toutou donne la patte dès qu'on la lui demande. Il ne réclame même plus la gâterie. Comment ce miracle s'est-il produit?

Allez Toutou, dis-nous tout!

Farces à part, les ingrédients de base sont les mêmes pour les humains et les animaux: objectif, motivation, récompense, encouragement, correction, confiance, persévérance, répétition, constance et maîtrise de soi. Chaque élément est crucial à la réussite.

Objectif, motivation et récompense

Pourquoi faisons-nous ce que nous faisons? Facile: si la motivation n'y est pas, nous n'atteignons pas l'objectif.

Nous pouvons très bien être motivés dans le court terme (par exemple: porter le bikini pour cette croisière dans le sud) mais à long terme, si nous ne sommes pas motivés, les efforts consentis (ici, la perte de poids) tombent à l'eau. Les résultats, si tant que nous en récoltions, sont le plus souvent de courte durée. Et nous avons tous à faire face à de la motivation artificielle, qui elle, se rencontre partout. Pensons à l'éphédrine, la liposuction, les mannequins squelettiques (pour l'exemple de la perte de poids). 

Est-ce qu'un objectif VOUS motive, ou est-ce la vision d'une tierce personne? Vouloir plaire à autrui est noble, mais à moins de s'approprier l'objectif, vous ne serez pas capable de trouver la motivation nécessaire à son atteinte. Comment vous voyez-vous dans un an? Dans cinq ans? Posez régulièrement (à chaque jour si vous le pouvez) de petites actions concrètes pour manifester cet objectif. Nul besoin de virer fou et de vouloir tout faire d'un seul coup.

Reprenons l'exemple du chien. Vous lui montrez sa gâterie. Il a les yeux bien fixés dessus. Un chat pourrait venir lui lécher les pattes qu'il ne lâcherait pas de vue cette gâterie! Mais, si vous lui offriez un condo en Floride à la place? Est-ce là une bonne motivation pour lui? Vous percevez maintenant l'importance de choisir la bonne motivation.

Qu'est-ce qui VOUS motive particulièrement? Voilà votre clé du succès. Vous aurez beau vous pomponnez, vous payez pédicures, fleurs, vêtements, massages, les meilleurs gym pour l'entraînement, les entraîneurs-personnels, l'équipement de pointe... Si cela ne vous motive pas à long terme: peine perdue. La vraie motivation peut venir du fait de se sentir pleine d'énergie, en santé, bien dans sa peau. Il faut absolument trouver la chose qui vous motive. Et vous trouverez par le fait même le succès.

Encouragement et correction

Comme pour toute nouvelle chose, il y a un temps d'apprentissage. Il faut une bonne dose d'encouragement — et de grâce — pour passer au travers. Vous passerait-il à l'idée de vous enrager après le chien pour ne pas avoir appris le truc au premier essai? Ce serait absurde! Et pourtant, nous le faisons avec nous-mêmes constamment. Nous sommes si impatients. Presque tous nous trébuchons de temps à autre (intentionnellement ou non). Certains se concentreront sur leurs erreurs et en feront un échec résonnant. Ils finiront inévitablement par abandonner.

Entourez-vous de personnes constructives qui sauront vous encourager lorsque vous trébucherez.

Qui dit encouragement dit correction. Nous avons tous besoin d'une forme ou d'une autre de discipline, qu'elle soit administrée par soi-même ou une âme bien intentionnée. Se taper sur la tête ne compte pas! C'est bien d'avoir des « fans inconditionnels » dans notre vie, qui vous encouragent peu importe quoi, mais si vos efforts sont mal dirigés, c'est encore mieux d'avoir quelqu'un d'assez aimable pour vous le dire (et peut-être offrir une solution meilleure). Essayez de trouver des gens qui vous comprennent et vous encourageront tout en vous corrigeant aimablement et avec compassion lorsque la situation sera appropriée ou que cela sera nécessaire.

Confiance et persévérance

Nous voilà dans le sérieux du sujet. Êtes-vous digne de confiance? Est-ce que vous vous fixez des objectifs réalistes ou est-ce que vous faites exprès pour en choisir des irréalisables pour vous donner une excuse de tout lâcher? Est-ce que vous vous servez de vos petites bévues comme autant d'excuses pour abandonner? Ayoye! Des questions qui vont au vif du sujet.

Lorsqu'une personne échoue encore et toujours, sa confiance en sa propre parole s'en trouve affaiblie. Un sage a dit: « Que votre Oui signifie Oui et votre Non, Non ». Ceci est valable pour ce que vous vous dites à vous-mêmes. Si vous vous dites que vous vous efforcerez d'atteindre tel ou tel objectif, alors faites de votre mieux pour l'atteindre. Vraiment! Ou ne dites rien du tout. Point.

Le fait d'intégrer l'alimentation vivante à votre style de vie santé (spécialement si vous y allez à 100%!) permet de nourrir le corps et l'esprit de façon complètement inaccessible autrement. Cette alimentation permet d'être plus clair quand à nos intentions. Et si vous trébuchiez? Devez-vous tout balancer par la fenêtre? Ou recommencer la semaine prochaine? En janvier? Oh! Quelle erreur! Vous pourriez vous infliger beaucoup de dommages en pensant de la sorte. Il faut vous ressaisir IMMÉDIATEMENT et reprendre le contrôle MAINTENANT. Persévérez.

Personnellement, je suis devenue crudivore à 100% du jour au lendemain. Ma santé l'exigeait. Mais, si pour vous, il était plus réaliste (et faisable) de faire la transition plus graduellement? Les experts s'accordent pour dire qu'un régime alimentaire quotidien comprenant au moins 80% d'aliments crus et vivants apporte presque tous les bienfaits attribués à l'alimentation vivante (à 100%). Lequel des deux cheminements permet l'atteinte de vos objectifs à long terme? Il y a toute la place pour vous tailler un beau cheminement entièrement personnalisé, qui vous convienne totalement. Encore une fois, il suffit de trouver ce qui fonctionne pour vous. Non, mais franchement, en avez-vous sérieusement de quoi cirer de ce qu'ils pensent? Le plus important n'est-il pas de vous faire confiance et de trouver votre bonheur? Ils peuvent aller trouver les leurs.

Répétition, constance et maîtrise de soi

Alors, vous vous demandez peut-être comment vous y prendre pour vous défaire de vieilles habitudes et de vieux comportements bien ancrés? Comme avec le chien, il faut répéter, répéter et encore répéter jusqu'à ce que le nouveau comportement devienne une habitude, un réflexe. On n'entraîne pas un chien en un jour. Il faudra inévitablement du temps pour acquérir de nouvelles habitudes (tout comme ça a pris du temps à cultiver ces mauvaises habitudes).

Nos pensées engendrent nos actions, nos actions deviennent des habitudes et les habitudes bâtissent notre destinée. Comme nous pensons, ainsi nous parlons, comme nous disons ainsi nous accomplissons et comme nous accomplissons ainsi nous devenons. Cela devient automatique, une habitude, quoi! Voilà ce qu'est la constance.

Avec un brin de maîtrise de soi, une mauvaise journée ne se transformera pas en rage de crème glacée, et le temps des Fêtes ne rimera plus avec patates pilées et dinde. Il est naturel que nous associons souvenirs, senteurs et saveurs. Mais nous pouvons modifier ces associations. Nous pouvons créer de nouveaux souvenirs. Il faut que nos objectifs deviennent un style de vie. NOTRE style de vie. Une diète a un début et une fin. Les gens trichent sur une diète. Nous ne pouvons tricher dans un style de vie, parce que le style de vie est basé sur nos décisions quotidiennes. Il n'est pas déterminé par nos manquements et nos erreurs. Le contrôle de soi, l'auto-discipline, la maîtrise de soi (peu importe la terminologie préférée) vous aidera à prendre de meilleures décisions (jusqu'à ce que la force de l'habitude se manifeste. Et ça vient toujours. Promis!).

Tout comme les mauvaises habitudes ne prennent pas racine du jour au lendemain, elles ne se laisseront pas passivement remplacées non plus. Mais en nous efforçant consciemment (une forme de maîtrise de soi) de manifester le nouveau comportement avec constance, nous pouvons changer. Et tout pour comme le chien, une petite tape sur la tête (ou l'épaule, dans notre cas), une marque d'encouragement quelconque, est souvent tout ce qu'il faut pour persévérer.

En conclusion, que faut-il pour apprendre de nouveaux trucs à un vieux singe (chacun d'entre nous, quoi!)? Il nous faut une vision, ou un objectif, ainsi qu'une motivation et une récompense qui nous conviennent. Il nous faut trouver de l'encouragement et du soutien quand les choses ne vont pas comme sur des roulettes. Il nous faut puiser dans nos réserves de confiance et de persévérance pour continuer encore et toujours. Et finalement, il nous faut répéter, être constant et se maîtriser.

Bises nouvellement entraînées,

Sheryl-Anne xx