Le pouvoir du silence

silence Je ne suis certainement pas la seule. Courir d'un côté. Courir de l'autre. Il y a TOUJOURS quelque chose d'urgent, de pressant, qui doit être fait immédiatement. Et j'ai beau carburer au vert, être crudivore jusqu'au bout des doigts, je ne suis pas invincible. Je l'ai (enfin!) réalisé.

De cette réalisation est née la « Journée du silence ». Pas que je passe la journée à ne rien dire, à ne rien entendre. Il s'agit plutôt d'un silence sélectif et plus métaphorique qu'actuel.

Voyez-vous, je fais le « silence » sur les mille-et-une besognes. Je « tais » la poursuite de mes objectifs personnels et professionnels. Je « mets en sourdine » les demandes de tout un chacun. C'est une nécessité pour toute personne qui souhaite un équilibre dans sa vie.

À force de courir après tous ces (beaux!) objectifs et à s'affairer à toutes ces (valides!) occupations, nous finissons par ne plus nous entendre penser. Alors, si vous vous sentez dépassé, vidé, brûlé: ne vous contentez pas simplement de « baisser le volume » des occupations quotidiennes, « éteignez la radio » carrément. Et écoutez le silence intérieur. Il y a une richesse à cet intérieur que nous négligeons souvent. Il cherche souvent à communiquer avec nous, mais nous ne pouvons l'écouter: nous sommes trop occupés à écouter les voix extérieures! 

Une journée, 24 heures, préférablement seul et dans un endroit où vous serez en paix, libre de faire ce que bon vous semble. Lire un livre. Regarder un film. Écouter une conférence inspirante. Manger simplement quelques délectables cadeaux de la Nature: légumes préparés, généreuses salades, fruits frais. La fréquence dépend, bien entendu de votre emploi du temps. J'essaie d'en faire une habitude hebdomadaire, mais je réalise que ce n'est pas toujours possible. Mensuellement? C'est un bon rythme et, entre nous, nous méritons AU MOINS ça!

Je profite de ces moments privilégiés pour me recentrer sur ce qui est important dans ma vie, pour amorcer ou imaginer une transformation intéressante, pour faire le plein d'inspiration et d'idées. C'est ce qu'on appelle en anglais « me time », du temps que pour moi. Ça semble égoïste, et nous les mamans avons souvent de la difficulté à ce chapitre.

Il faut voir le potentiel énorme de prendre du temps pour soi, faire le silence sur le train-train quotidien. Prendre une journée pour soi, faire silence sur l'extérieur, permet de remplir le réservoir d'énergie, d'idées, de vitalité, de motivation, de patience, d'originalité... Dois-je poursuivre? C'est absolument parfait. Et indispensable.

Je profite aussi de ce temps à moi pour faire un véritable silence et méditer. Rien de compliqué. Mais, je prends un bon moment pour faire silence autour de moi, et vraiment, attentivement ÉCOUTER intérieurement. Il est possible qu'en de tels moments d'introspection, vous perceviez des images, des souvenirs, des sensations ou des émotions qui viennent perturber votre silence. En prenant conscience de leur existence, vous serez mieux à même de voir ce qui draine votre énergie au quotidien, ce qui a besoin de changement, de pardon, d'élucidation, de recherche...

Du silence naît la créativité. Du silence naît la liberté réelle. Du silence naît la puissance personnelle véritable.

Bises silencieuses,

Sheryl-Anne xx

Commentaires   

#1 pauline pelletier 26-11-2011 20:27
Ton article est très inspirant!Pour moi,le silence dans la journée est nécessaire.2 fs par jour 20 mtes,et plus quelquefois.
Je te comprends bien lorsque tu parles de silence.Ca fait partie de ma vie.
J'ai hâte de lire ton prochain courriel.
Bises cool...
Pauline