Le coût de ne pas pleinement vivre votre cru

Songeuse: Quel est le coût?Savez-vous ce qu'il vous en coûte réellement de ne pas manger aussi cru que vous le désirez? Il est facile de vivoter, de se fixer des objectifs en alimentation vivante qui soient enthousiasmants, et de se dire qu'on les atteindra... un jour! Petit-petant, se contenter de ce qui est, en se disant que demain, la priorité sera accordée aux objectifs-santé... Il n'est que trop courant d'accepter que nous pourrions être mieux, mais que ce n'est pas si pire que ça. [D'autres personnes mangent bien n'importe quoi, n'importe quand, elles!?!]

Tenez-vous ce genre de raisonnements parfois? Nous l'avons tous fait, à un moment ou un autre.

Par contre, vous êtes-vous arrêté pour pousser juste un peu plus loin le raisonnement? Je vous propose de le faire à l'instant. Arrêtez ce que vous faites [et le multi-tâches!], et prenez quelques minutes pour faire une courte et révélatrice introspection. 

Fermez les yeux. Prenez quelques grandes respirations... Inspirez... Expirez... Puis, regardez de plus près. Regardez avec les yeux du coeur, les yeux de l'authenticité, ce qui se trouve dans votre Secret intérieur...

Derrière cette façade de contentement, il y a un rêve négligé, mal vécu, écrasé, oublié. À un niveau plus subtil, vous le sentez que vous pourriez être, vivre, ressentir, penser, agir, resplendir tellement plus que vous ne le faites présentement. Vous le sentez dans vos os: il y a plus à la vie que ce que vous vivez présentement.

Cette insatisfaction (consciente ou inconsciente) peut prendre la forme d'une petite voix qui vous nargue, qui vous rappelle le manque-à-gagner, comment vous n'atteignez pas vos objectifs en alimentation vivante. Ou encore, si le déficit est plus grand, cette voix hurle: vous développez maux et malaises, maladies et problèmes chroniques. Vous savez au plus profond de vous, sans l'ombre d'un doute, que vous pouvez vivre tellement plus grand, plus beau, plus authentiquement, plus pleinement que vous ne le faites à l'heure actuelle, que le seul et unique obstacle entre ce que vous êtes présentement et ce que vous avez le potentiel d'être, c'est... vous! [Je sais pertinemment que cette réalisation n'est pas facile. Je n'ai pas toujours été tendre avec moi-même... En tant que votre coach, je me permets de vous guider vers cette réalité, sachant que vous avez toutes les ressources pour rectifier la situation et que je suis là pour vous épauler, chemin faisant.] Vous ressentez ce besoin de finalement devenir votre meilleur ami et de commencer à poser des actions qui vont dans le sens de votre Vision la plus élevée, vous amenant à vivre la vie extraordinaire pour laquelle vous êtes né.

Le lien entre votre assiette et votre Vie

Jusqu'à quel point votre alimentation affecte-t-elle votre vécu présentement? Faites l'activité de réflexion qui suit, et évaluez concrètement combien il vous en coûte. Vous serez fort probablement choqué! Lorsque j'en ai finalement eu la réalisation, personnellement, j'ai été renversée.

Sortez votre journal alimentaire (ou tout autre support qui vous convient). Reproduisez chacune des questions, puis répondez-y aussi complètement que vous le pouvez. Il est important de creuser ici. Ne vous contentez pas d'effleurer la surface. Allez au fond des choses.

Une petite note — L'expression « manger aussi cru que je le désire réellement » a une connotation différente pour différentes personnes: pour certaines, ce sera 100% cru; pour d'autres, se sera 50%, ou 75%. Il n'y a pas de mauvais choix ici, que différents cheminements.

1. Quel est le coût PHYSIQUE de ne pas manger aussi cru que je le désire réellement?

  • Dressez ici la liste de toutes les façons dont votre santé physique, votre corps, votre énergie, souffrent du fait que vous n'atteignez pas présentement vos objectifs en alimentation vivante.
  • Il peut s'agir d'un surpoids pondéral qui s'est installé (pour y rester, apparemment!), des maux et malaises divers, des bouffées de chaleur nocturnes, des insomnies, une peau à problèmes, une énergie défaillante au moindre effort ou stress, etc.
  • Commencez par la pointe de vos orteils, et recensez exhaustivement, en remontant vers la tête, chacun des problèmes qui peut être corrigé par votre intégration accrue d'une Alimentation vivante équilibrée.
  • Faites le tour en surface, et en profondeur aussi.
  • Écrivez tout et n'arrêtez que lorsque vous avez bien tout, tout, tout trouvé.

2. Quel est le coût ÉMOTIONNEL de ne pas manger aussi cru que je le désire réellement?

  • Dressez ici la liste de tous les problèmes émotionnels causés par le fait que vous n'avez pas intégrer l'alimentation vivante à votre style de vie comme vous le désirez vraiment.
  • Il peut s'agir de malaises généralisés, comme ne pas ressentir une aussi grande joie de vivre que par le passé.
  • Ou il peut s'agir de maux plus spécifiques: sautes d'humeur; impatience avec les enfants, le conjoint ou le patron; colère; mélancolie; etc.
  • Faites vraiment le tour de la question. Pensez à ce que vous vivez personnellement de négatif, et aussi aux conséquences de ceci pour les autres autour de vous (enfants, conjoint, famille élargie), et comment ceci affecte vos relations au sens plus large (partez du niveau communautaire et allez jusqu'au niveau planétaire!).
  • Encore une fois, ne cessez d'écrire que lorsque vous aurez tout, tout, tout trouvé.

3. Quel est le coût MENTAL de ne pas manger aussi cru que je le désire réellement?

  • Dressez ici la liste de l'impact négatif de ne pas manger aussi cru que vous le désirez vraiment sur vos pensées et sur vos valeurs.
  • Pensez à comment le fait de ne pas atteindre vos objectifs en alimentation vivante vous fait vous sentir comme si vous n'arriverez jamais à le faire, par exemple, ou comment vous vous sentez éparpillé, ou comment vous baissez maintenant les bras plus facilement, ou encore, comment vous acceptez de vivre moins pleinement, etc.
  • Faites un tour exhaustif de tout ce qui vous chicote au niveau de vos pensées, de vos valeurs, de votre capacité à réfléchir objectivement et de trouver des solutions, et votre capacité d'agir en accord avec vos convictions profondes.
  • Pensez aux effets sur votre personne, puis élargissez votre attention pour inclure ceux qui vous sont proches, puis la communauté et la planète au grand complet.
  • N'arrêtez d'écrire que lorsque tout, tout, tout aura été recensé.

4. Quel est le coût SPIRITUEL de ne pas manger aussi cru que je le désire réellement?

  • Dressez ici la liste de toutes les conséquences négatives que votre spiritualité encaisse parce que vous n'atteignez pas vos objectifs en alimentation vivante.
  • Il y un lien entre le spirituel et l'alimentation vivante? Hé oui. Lisez l'article « L'essence spirituelle de l'alimentation vivante » pour vous en convaincre. 
  • Vous sentez-vous débranché de La Source? Avez-vous perdu espoir ou foi?
  • Est-ce que les « moments de clarté » qui viennent avec une alimentation vivante équilibrée bien assumée vous manquent? Et ainsi de suite.
  • Pensez aussi aux répercussions sur votre entourage immédiat, familial, communautaire et planétaire.
  • Faites le tour au grand complet et écrivez tout, tout, tout.

Ces quatre questions ne sont que le début de la réflexion. Un bon début, c'est vrai, mais tout de même qu'un début. Vous pouvez facilement poursuivre la réflexion et inclure des domaines comme vos finances, votre travail, votre Vision la plus élevée, vos rêves et vos espoirs. Ces différents domaines peuvent avoir fait surface dans les questions précédentes, mais ils pourraient aussi faire l'objet d'une réflexion individuelle à part entière.

Lorsque vous sentirez que vous avez vraiment fait le tour de cette introspection, prenez un moment pour regardez tout ce que vous venez d'écrire: c'est ÇA, ce qu'il vous en coûte de ne pas manger aussi cru que vous le désirez réellement. « Ayoye! », comme on dit. Quel choc, n'est-ce pas?

Que faire de cette information?

L'heure de la vérité a sonné: est-ce vraiment un prix que vous êtes prêt à payer? La loi de la facilité en amène beaucoup à vivoter, à se contenter de médiocrité. [Je suis désolée si ce mot offense, mais c'est exactement ce que c'est, et vous savez à quel point j'adore l'honnêteté! De plus, c'est mon devoir de coach. Un coach qui vous bichonne et vous dit ce que vous voulez entendre, ça ne sert à rien!]

Dites-moi, lorsque vous avez décidé d'intégrer l'alimentation vivante à votre style de vie santé, aviez-vous pour objectif de vous sentir « correct »? Mais non! Vous vouliez vous sentir extraordinairement mieux, plus pleinement vivant, entièrement resplendissant de santé! C'est ça que vous vouliez, pas de demi-mesure.

Alors, si vous réalisez que le prix à payer est trop élevé, quelles solutions s'offrent à vous maintenant?

  1. Prenez la ferme décision de ne plus jamais accepter de vivoter
  2. Augmentez votre proportion d'alimentation vivante au niveau qu'elle doit l'être pour que vous puissiez vraiment vivre pleinement.
  3. Affermissez votre décision en vous engageant à 100% à être votre meilleur ami. Rien de moins.
  4. Créez un plan d'action inspirant et stimulant pour vous rendre où vous voulez être. 
  5. Agissez de façon concrète, quotidiennement, dans le sens de ce plan.


Avec une intégration plus conscientisée et complète de l'alimentation vivante à votre style de vie, vous atteindrez finalement vos objectifs, si longtemps négligés, et vous en retirerez une joie, une fierté, un bonheur inextinguibles. C'est ça aussi, l'alimentation vivante! Avancez tangiblement dans le sens de vos objectifs-santé grâce à l'alimentation vivante et vous verrez que, presque par magie, votre expérience de vie s'en trouvera embellie, agrandie, approfondie, et élargie.

La difficulté, parfois, c'est d'avoir un plan qui nous enthousiasme passé l'étape de la « lune de miel ». L'alimentation vivante, c'est tellement plus que ce qui tient dans l'assiette! Alors, pensez plus grand et plus intégral que votre bouffe. Le crudivorisme constitue un style de vie à part entière, qui nous amène à vibrer à un niveau inégalable autrement. C'est une façon de vraiment, entièrement, et à 100%, VIVRE! Vous prenez la force vitale des plantes que vous consommez et la faites vôtre: c'est profondément puissant. C'est comme allumer la lumière dans notre vie. Nous devenons vivants au plein sens du terme parce qu'en intégrant la force vitale des plantes à l'énergie de notre personne, nous pouvons resplendir de cette même force vitale. Chaque recoin de notre personne vibre de vitalité avec l'alimentation vivante. C'est indéniablement magique!

Le pur bonheur de vivre pleinement votre cru!Êtes-vous prêt à VIVRE VOTRE PLEIN POTENTIEL, au lieu de simplement survivre? Si oui, et que vous sentez qu'un coup de pouce vous serait utile pour y arriver, il me fera plaisir de vous aider à créer ce plan si précieux. Jetez un coup d'oeil aux formations disponibles présentement (sous le menu Services, soit du Coaching ou un Atelier-virtuel): elles sont généralement virtuelles, et donc, tout le monde peut y participer, peu importe où vous vous trouvez dans le monde. Si vous pouvez lire ce texte, vous avez ce qu'il faut pour participer à une de ces formations. Resplendissez de santé, de vitalité et de joie de vivre: elles sont franchement rawvolutionnaires mes formations [si je puis me permettre de le dire!], tout en étant simples, vraiment pratiques, amusantes et... surtout, réalistes!

Il me ferait plaisir d'apprendre ce que cette réflexion vous a révélé à propos de vous-même et, au final, quel est le coût réel dans votre vie de ne pas manger aussi cru que vous le désirez. Laissez vos commentaires ci-dessous (ou écrivez-moi)!

Bises sans prix,
Sheryl-Anne xx